Bienvenue sur le forum de discussion de la ville des vampires


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Aidez le forumAidez le forum  

Partagez | 
 

 Le sang

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
senhal
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire
avatar

Nombre de messages : 2991
Age : 36
Localisation : Villeurbanne
Famille :
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: Re: Le sang   Mer 16 Fév 2011, 09:02

Lysisca a écrit:

Au fait que pensez vous de cette idée de Jésus = agneau de Dieu-qui-enlève-les-péchés-du-monde?

Ben jtrouve que quand on lit cqu'il y a dans la bible, le péché d'aujourd'hui est bien différent et donc la dichotomie bien/mal.

Et puis aussi c'est cool, parce que ça veut dire que l'homme n'est pas responsable du mal qu'il fait, puisque c'est une chose qu'un intervenant extérieur peut laver. Bon visiblement, il a oublié quelques coins de poussière. Sang = Monsieur Propre

Ou alors, comme c'est un homme, JC, alors ça veut dire qu'on est comme lui et que chacun de nous peut faire le mal comme le bien : en se sacrifiant, il nous demande d'être responsables de nos actes. (le corrélaire, c'est aussi que Dieu n'existe pas, mais bon). Sang = je suis un homme, mes frères.

Le troisième grand axe de la philosophie du mal c'est la tentation, mais je ne vois pas comment le placer par rapport au sacrifice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heksen.fr/
caro
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 44
Localisation : un coin de verdure
Famille :
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Le sang   Mer 16 Fév 2011, 09:21

la tentation, c'est peut-être d'envoyer quelqu'un d'autre au casse-pipe à sa place pour assouvir un désir très personnel (sacrifier quelqu'un pour que je sois protègé ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
senhal
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire
avatar

Nombre de messages : 2991
Age : 36
Localisation : Villeurbanne
Famille :
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: Re: Le sang   Mer 16 Fév 2011, 09:57

En fait, le principe de la tentation, c'est que Dieu étant tout puissant, il permet que le mal existe (si le mal existait alors qu'il ne le veut pas, il ne serait pas tout-puissant, et donc pas Dieu) : le Diable bosse donc pour lui et pas contre lui, son rôle étant de tenter les humains, qui doivent acquérir la capacité de résister au mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heksen.fr/
darkstar
Loup Alpha
Loup Alpha
avatar

Nombre de messages : 160
Age : 36
Famille :
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Le sang   Mer 16 Fév 2011, 10:06

Par rapport au mal et au sacrifice, j'ai toujours du mal avec l'histoire d'Abel et Caïn.

Abel sacrifie des agneaux et c'est bien.
Caïn sacrifie des plantes et c'est pas ce qu'il faut.


_________________
"Perdue en est la clé, toujours y devra demeurer."

Pour qui est lumière tout n'est fait que d'ombre.

Qui peut maudire peut guérir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
senhal
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire
avatar

Nombre de messages : 2991
Age : 36
Localisation : Villeurbanne
Famille :
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: Re: Le sang   Mer 16 Fév 2011, 10:38

La Bible est bourrée de ce genre de trucs. Le bien c'est de respecter la volonté de Dieu, le pêché d'aller contre. L'idée n'est pas de se demander ce qui est moralement bien ou mal, logique ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heksen.fr/
darkstar
Loup Alpha
Loup Alpha
avatar

Nombre de messages : 160
Age : 36
Famille :
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Le sang   Mer 16 Fév 2011, 11:01

C'est là que vient la dichotomie : boire du sang c'est mal, boire le sang du Christ c'est communier avec lui donc c'est bien.

_________________
"Perdue en est la clé, toujours y devra demeurer."

Pour qui est lumière tout n'est fait que d'ombre.

Qui peut maudire peut guérir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysisca
Grande Louve
Grande Louve
avatar

Nombre de messages : 5067
Age : 34
Localisation : Bonne question...Où suis-je?
Famille :
Date d'inscription : 21/04/2005

MessageSujet: Re: Le sang   Jeu 17 Fév 2011, 10:30

Hum, il faut quand même faire une nette différence entre l'Ancien et le Nouveau Testament. Le premier, c'est une compilation de nombreux textes de diverses époques, qui sont plus ou moins remaniés et qui ne sont d'ailleurs même pas toujours totalement cohérents et logiques entres eux, alors que le nouveau Testament est censé être la parole d'un seul homme, vu par 4 protagonistes différents. C'est censé (je dit bien censé) être plus homogène.

Boire le sang c'est mal et je pense que ça reste mal quelle que soit la version. Le sang du Christ, c'est purement symbolique puisque c'est du vin. Et puis c'est du sang qu'il a versé lui-même, de son plein gré, pour racheter les autres.Mais j'avoue que ça reste quand même confus...Même si c'est censé être le fils de Dieu (ou Dieu lui-même puisque le Père=le fils=le saint Esprit donc boire le sang du Christ c'est communier avec Dieu)

Pour ce qui est de la relation Dieu-Bien-Mal, j'ai vu à un cours qu'effectivement, ce qui est bien c'est de respecter la volonté de Dieu, point. Le prof faisait le parallélisme avec les petits enfants: ils doivent faire ce que disent leur parents, sans avoir systématiquement une explication. Les parents savent ce qui est bien pour eux, ils n'ont pas toujours à se justifier (d'ailleurs pour certains trucs les gamins ne seraient pas à même de comprendre car trop jeunes par exemple). On comprendra plus tard. Mais tout cela - la notion de bien et de mal - reste très culturel et dépend beaucoup de l'époque. Ce qui est vrai pour les uns n'est pas forcément vrai pour les autres.

_________________
Prend le loup pour frère car il connait l'ordre des forêts



L'esprit suit-il une trajectoire chaotique déterministe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
senhal
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire
avatar

Nombre de messages : 2991
Age : 36
Localisation : Villeurbanne
Famille :
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: Re: Le sang   Jeu 17 Fév 2011, 13:14

Citation :
Mais tout cela - la notion de bien et de mal - reste très culturel et dépend beaucoup de l'époque. Ce qui est vrai pour les uns n'est pas forcément vrai pour les autres.
Et oui ! Et comme Dieu ne daigne plus s'adresser à nous directement comme au bon vieux temps de Moïse, on a un peu de mal à connaître sa volonté et chacun y va de son interprétation... morale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heksen.fr/
Vampyer
Goule
Goule
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 261
Localisation : Vallée sombre
Famille :
Date d'inscription : 23/08/2011

MessageSujet: Histoire du sang.   Jeu 25 Aoû 2011, 19:48

Le sang est le liquide coulant dans nos vaines,tout le monde le sait.
Mais ce n`est pas seulement un liquide rouge,c`est aussi ce qui permet aux vitamines de circuler dans tout le corp et de faire fonctionner nos organes,le coeur,le cerveau etc...
L`anémie provient du fait qu`il n`y a pas assé de vitamines dans le sang,et de ce fait le corp n`est plus alimenté correctement et le sang lui-même ne se forme plus dans les vaines.
Car le sang se reconstitue à chaque fois,mais pour celà il faut avoir des vitamines à l`intérieur.
Chaque fois que l`on perd du sang,celui-ci se reforme donc les vaines.
Les maladies liées au sang peuvent provenir de différente chose,mais je ne suis pas médecin non plus et préfère donc ne pas trop m`avancer,de peur de dire n`importe quoi.

Pour ce qui est de la mythologie autour du sang,je pense qu`à l`époque nous avons toujour considéré le sang comme le début de la vie,comme le liquide qui fait circuler le bien et le mal.
D`où la pratique de la saigniée effeptivement.
L`on attribuait certainement au sang des pouvoirs spirituels conféréss par Dieu.
Mais pas un pouvoir de sorcier par exemple,non un pouvoir,celui de la vie et surtout pouvant signifier que nous appartenons à Dieu.
Sinon pourquoi récolter le sang de Christ dans la célèbre coupe appelée le St-Gral.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spiritinblack
Erudit vampire
Erudit vampire
avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 37
Famille :
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: Le sang   Ven 26 Aoû 2011, 18:45

L'anémie est un manque d’hémoglobine dans le sang, les raison peuvent être multiples et variées.

Le sang ne se forme pas dans les veines mais dans la moelle osseuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malfaisants.darkbb.com/
Asaliah
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 33
Famille :
Date d'inscription : 06/10/2010

MessageSujet: Re: Le sang   Sam 27 Aoû 2011, 20:12

C'est exact le sang ne se produit pas dans les veine mais dans la moelle osseuse on appelle cela hématopoïèse.
En ce qui concerne l'anémie, elle se caractérise avec une baisse de l'hémoglobine. L'hémoglobine est une protéine qui joue un rôle dans le transport de l'oxygène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bitemeifyoucan.net/
crocs222
Lycanthrope Membre
Lycanthrope Membre
avatar

Nombre de messages : 749
Age : 26
Localisation : En forêt bien sur
Famille :
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Le sang   Lun 29 Aoû 2011, 07:31

hémoglobine et sang, c'est pas la même chose ?

_________________



Venez participez aux jeux !!! Vous repartirez plus heureux !!! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crocs222.skyrock.com/
Asaliah
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 33
Famille :
Date d'inscription : 06/10/2010

MessageSujet: Re: Le sang   Lun 29 Aoû 2011, 08:00

Non l'hémoglobine est une element parmis tant d'autre qui compose le sang.
Aprés dans le sang il y aussi les globule rouge appellé aussi érthrocyte on ne peut pas les qualifier de celulle car elles n'ont pas de noyau.
Ensuite tu as aussi les globules blanc appellé aussi Leucocytes se sont des cellules qui intervienne dans le système imunitaire à détruire les agents étrangés. On distingue trois sout groupe de ces éléments figurés (Polynucléaire, lymphocyte et monocyte)
Pour terminer les trombocytes au plaquette qui sont des fragments de cytoplasme qui joue un rôle dans la coagulation sanguine.
Voici les principaux élement figuré que compose le sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bitemeifyoucan.net/
crocs222
Lycanthrope Membre
Lycanthrope Membre
avatar

Nombre de messages : 749
Age : 26
Localisation : En forêt bien sur
Famille :
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Le sang   Lun 29 Aoû 2011, 09:57

merki ! aplaudit

_________________



Venez participez aux jeux !!! Vous repartirez plus heureux !!! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crocs222.skyrock.com/
Shavy
Goule
Goule
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 38
Localisation : Europe de l'est.
Famille :
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet: Re: Le sang   Ven 20 Juil 2012, 18:03

Le Christ dit "le sang, c'est la vie". Dans la bible il est dit que "tu ne boiras pas le sang de l'homme". Donc en définitive un être reconnu de nature plus ou moins divine (Le Christ -"buvez ceci est mon sang" pour le vin à savoir "-mon sang peut être consommable, mais c'est comme du vin"), donc - je ne suis pas un homme mais autre chose. Donc ici le sang de nature divine peut être bût ( dans le film Dracula de francis ford Copolla, Vlad Draculia renie Dieu par le verbe, et plante son épée dans la grande croix, donc par delà même c'est le sang de Dieu lui-même qui coule et transforme Vlad en vampire). Donc le sang divin, si on accorde au vampire une aura divine -sacrée, son sang peut être bût, mais je fais une analogie... Tout sang consommable et donné est donc d'origine guérisseuse (les transfuions de sang pour les malades ou les blessés) sauf s'il est souillé. Dans cette théorie, tout sang souillé ne peut être consommable (plus pragmatiquement en médecine), et dans le cas du vampirisme, dans la mesure où il est une créature divine et animale, ne peut boire que le sang purifié par l'âme. Donc une âme souillée et impure ne sera pas vampire. En poursuivant la théorie où Dieu comme Créateur de l'univers et de la vie, donc le créateurs de toutes lois universelles (physiques) -puis morales- les dix commandements, le vampire qui est en harmonie avec les lois de l'univers ne boit que le sang divin (ange, âme pure). Mais si le sang est la vie, on ne se nourri pas de la vie elle-même, la vie est le commencement ,la naissance. On ne va pas se consommer soi-même ou manger ses propres enfants. Donc le vampire commence avec la vie, mais nait biologiquement en tant que vampire une fois. Le moustique ou la chauve souris vampire sont des animaux qui ne reflètent pas de nature humaine ou sacrée. C'est pourtant les moins nocifs et dangereux quant à leur proie, puisuqe elles ne les tuent pas, mais les blessent juste un tout petit peu. Donc, à partir de là, toute créature liée au sang n'est pas un prédateur. Et si le vampire reçoit la vie éternelle par le sang, c'est un humain. Et le principe humain même (et encore plus fortement dans le cas du vampire qui accède au divin), c'est donc -ce qui a pour coeur humian et nature divine ne peut se nourir de sang, ce n'est pas sa nature première. Si l'humain est dans le divin, et est de nature humaine, même vampirique, il obéit aux lois de la vie -contrairement aux moustiques et aux chauve souris vampires qui n'accèdent pas au divin par leur esprit. Donc sang et animal, c'est supprimer le meurtre de la proie, pour le vampire, sang sacré, humain et divin, le sang agit pour ce qu'il est. Il dure. Donc correspondant aux lois de la vie et de la nature humaine première, le vampire mange les fruits de la vie et de la nature. Parce qu'il est humain, a une conscience, et n'est pas un animal. L'inverse est une rétrogadation, une dépendance, une manipulation malfaisante, une folie tourbillonnante dût à des drogues ou à un envoûtement. Le sang est premier dans la relation de la vie avec elle-même. Dans le cas du vampire il l'est aussi, et ne peut être le dernier, celà signifierait la non-stabilité, la non perduration, la mortalité même. C'est trés logique. On n'échappe pas à la nature humaine, ce n'est pas possible.

read
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysisca
Grande Louve
Grande Louve
avatar

Nombre de messages : 5067
Age : 34
Localisation : Bonne question...Où suis-je?
Famille :
Date d'inscription : 21/04/2005

MessageSujet: Re: Le sang   Lun 23 Juil 2012, 07:21

Oulaaa, quel pavé ! Mais intéressant. Toutefois, je ne suis pas d’accord avec toi sur plusieurs points.

Shavy a écrit:
Dans la bible il est dit que "tu ne boiras pas le sang de l'homme". Donc en définitive un être reconnu de nature plus ou moins divine (Le Christ -"buvez ceci est mon sang" pour le vin à savoir "-mon sang peut être consommable, mais c'est comme du vin")
Je ne crois pas que c’est ainsi que ça doit être interprété, sinon le ptit Jésus aurait directement donné son sang à boire et pas un substitut – le vin. En l’occurrence, le vin symbolise le sang du Christ mais l’inverse n’est pas vrai.
Si effectivement Jésus est Dieu incarné, son sang est bien trop sacré pour être bu - d’où la substitution symbolique par du vin.

Citation :
Donc le sang divin, si on accorde au vampire une aura divine -sacrée, son sang peut être bût, mais je fais une analogie...

Je crois que c’est justement l’inverse : en buvant du sang – le sang étant sacré car symbole de vie, qu’il soit humain ou divin – le vampire passe du côté des créatures des ténèbres. Il ne respecte pas le sacré, il le profane. Il est donc maudit.

Citation :
Dans cette théorie, tout sang souillé ne peut être consommable, et dans le cas du vampirisme, dans la mesure où il est une créature divine et animale, ne peut boire que le sang purifié par l'âme. Donc une âme souillée et impure ne sera pas vampire.

Théorie intéressante. Mais ne peut-on pas dire qu’au contraire, le vampire étant maudit il n’a forcément plus d’âme – symbole même de la déchéance – et qu’il cherche par là même à « voler » l’âme des humains en absorbant leur sang ?

Toutefois tu as soulevé un point intéressant. Prenons un petit enfant innocent - ou une vierge tiens, c’est pareil. Imaginons qu’il ou elle se fasse attaquer par un vampire. Comment cette créature peut-elle s’attaquer à une créature de Dieu et en faire un semblable aussi malfaisant qu’elle même ? Pourquoi les symboles de pureté n’ont pas d’arme face aux vampires ? Pourquoi les vampires peuvent-ils s’attaquer à eux ? N’y aurait-il pas un bug dans la création (surtout si on prend le point de vue chrétien d’un Dieu d’amour) ?


Citation :
En poursuivant la théorie où Dieu comme Créateur de l'univers et de la vie, donc le créateurs de toutes lois universelles (physiques) -puis morales- les dix commandements, le vampire qui est en harmonie avec les lois de l'univers […].

C’est vrai que de ce point de vue là, le vampire est aussi une création de Dieu. Un peu bizarre non ?
Toutefois il me semble que le Mal – le Mal originel – n’est PAS une création de Dieu. Il a sa vie propre, une totale indépendance par rapport à Dieu (cf. la Genèse). Dans la mesure où le vampire est un avatar du Mal, on pourrait estimer qu’il n’a rien à voir avec Dieu et avec sa création.

Citation :
Le moustique ou la chauve souris vampire sont des animaux qui ne reflètent pas de nature humaine ou sacrée. C'est pourtant les moins nocifs et dangereux quant à leur proie, puisque elles ne les tuent pas, mais les blessent juste un tout petit peu. Donc, à partir de là, toute créature liée au sang n'est pas un prédateur. Et si le vampire reçoit la vie éternelle par le sang, c'est un humain.

Là j’avoue que la logique du raisonnement m’échappe.

Citation :
Donc sang et animal, c'est supprimer le meurtre de la proie, pour le vampire, sang sacré, humain et divin, le sang agit pour ce qu'il est. Il dure. Donc correspondant aux lois de la vie et de la nature humaine première, le vampire mange les fruits de la vie et de la nature.
[..]Le sang est premier dans la relation de la vie avec elle-même. Dans le cas du vampire il l'est aussi, et ne peut être le dernier, celà signifierait la non-stabilité, la non perduration, la mortalité même.

Et ici c’est la synthaxe qui m’échappe. Qu’as-tu voulu dire exactement ?

_________________
Prend le loup pour frère car il connait l'ordre des forêts



L'esprit suit-il une trajectoire chaotique déterministe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spiritinblack
Erudit vampire
Erudit vampire
avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 37
Famille :
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: Le sang   Lun 23 Juil 2012, 09:42

Shavy a écrit:
Dans la bible il est dit que "tu ne boiras pas le sang de l'homme". Donc en définitive un être reconnu de nature plus ou moins divine (Le Christ -"buvez ceci est mon sang" pour le vin à savoir "-mon sang peut être consommable, mais c'est comme du vin")
Lysisca a écrit:

Je ne crois pas que c’est ainsi que ça doit être interprété, sinon le ptit Jésus aurait directement donné son sang à boire et pas un substitut – le vin. En l’occurrence, le vin symbolise le sang du Christ mais l’inverse n’est pas vrai.
Si effectivement Jésus est Dieu incarné, son sang est bien trop sacré pour être bu - d’où la substitution symbolique par du vin.

Shavy a écrit:
Donc le sang divin, si on accorde au vampire une aura divine -sacrée, son sang peut être bût, mais je fais une analogie...

Lysisca a écrit:
Je crois que c’est justement l’inverse : en buvant du sang – le sang étant sacré car symbole de vie, qu’il soit humain ou divin – le vampire passe du côté des créatures des ténèbres. Il ne respecte pas le sacré, il le profane. Il est donc maudit.

De plus, le statut divin de Jesus à été décidé au concile de Nicée 300 ans après sa mort, rien indique qu'il se soit déclarer ou vu comme étant "non humain". D'ailleurs même dans l’appellation post concile, il est "dieu qui c'est fait homme en sa personne "; il est donc humain même dans cette vision. Dans tout les cas cela reste des interprétations à postériori et la lecture de la bible en mettant tel et tel passages en exergues peut donner des exégèses disant tout et son contraire.

On peut donc y voir dans cette interprétation que si Jesus donne son sang c'est qu'il n'est pas humain, ou alors qu'il est humain et veut corrompre l'humanité en lui faisant enfreindre une loi divine.

Mais d'un autre coté on peut aussi prendre en considération que Jesus dit venir accomplir l'ancien testament, c'est donc un peu la fin de l'ancien testament selon la manière donc on interprète le mot accomplir.

Le fait qu'il donne du vin en annonçant qu'il s'agit de son sang ouvre, là aussi, la porte a des interprétations diverses. Par exemple le vin étant le sang de la terre Jesus serait la terre et prônerait une religion panthéiste ?

Shavy a écrit:
Dans cette théorie, tout sang souillé ne peut être consommable, et dans le cas du vampirisme, dans la mesure où il est une créature divine et animale, ne peut boire que le sang purifié par l'âme. Donc une âme souillée et impure ne sera pas vampire.

Lysisca a écrit:
Théorie intéressante. Mais ne peut-on pas dire qu’au contraire, le vampire étant maudit il n’a forcément plus d’âme – symbole même de la déchéance – et qu’il cherche par là même à « voler » l’âme des humains en absorbant leur sang ?

Toutefois tu as soulevé un point intéressant. Prenons un petit enfant innocent - ou une vierge tiens, c’est pareil. Imaginons qu’il ou elle se fasse attaquer par un vampire. Comment cette créature peut-elle s’attaquer à une créature de Dieu et en faire un semblable aussi malfaisant qu’elle même ? Pourquoi les symboles de pureté n’ont pas d’arme face aux vampires ? Pourquoi les vampires peuvent-ils s’attaquer à eux ? N’y aurait-il pas un bug dans la création (surtout si on prend le point de vue chrétien d’un Dieu d’amour) ?

Le christianisme ne parle pas d'une même voix sur ce sujet. Les "mouvements" se réclamant de l'augustinisme (les jansénistes, la majorité des réformés) pense que la grâce divine est accordée ou non à un être et cela dès sa naissance. Ainsi même un être vivant dans le péché le plus total gardera cette grâce s'il l'a reçu alors qu'un enfant ne l'ayant pas reçu ne la recevra jamais.

Shavy a écrit:
En poursuivant la théorie où Dieu comme Créateur de l'univers et de la vie, donc le créateurs de toutes lois universelles (physiques) -puis morales- les dix commandements, le vampire qui est en harmonie avec les lois de l'univers […].

Lysisca a écrit:
C’est vrai que de ce point de vue là, le vampire est aussi une création de Dieu. Un peu bizarre non ?
Toutefois il me semble que le Mal – le Mal originel – n’est PAS une création de Dieu. Il a sa vie propre, une totale indépendance par rapport à Dieu (cf. la Genèse). Dans la mesure où le vampire est un avatar du Mal, on pourrait estimer qu’il n’a rien à voir avec Dieu et avec sa création.

On peut aussi dire que si dieu a créé le bien il doit forcément avoir créé le mal, sinon il n'y a rien pour qualifié le bien. Qu'est ce le bien si le mal n'existe pas?

Shavy a écrit:
Le moustique ou la chauve souris vampire sont des animaux qui ne reflètent pas de nature humaine ou sacrée. C'est pourtant les moins nocifs et dangereux quant à leur proie, puisque elles ne les tuent pas, mais les blessent juste un tout petit peu. Donc, à partir de là, toute créature liée au sang n'est pas un prédateur. Et si le vampire reçoit la vie éternelle par le sang, c'est un humain.

Lysisca a écrit:
Là j’avoue que la logique du raisonnement m’échappe.

Peu d'auteurs font de leurs vampires des êtres ne tuant pas. Je n'ai pas la culture littéraire nécessaire pour fournir une statistique, certains sur ce forum l'ont surement...

Le fait que les créatures hématophages ne tuent pas leur victime est effectivement intéressant. Bien que cela soit faux dans certain cas ( Maladies transmises etc... )

J'avoue ne pas comprendre non plus ce que tu veux dire pas "Et si le vampire reçoit la vie éternelle par le sang, c'est un humain."

Shavy a écrit:
Donc sang et animal, c'est supprimer le meurtre de la proie, pour le vampire, sang sacré, humain et divin, le sang agit pour ce qu'il est. Il dure. Donc correspondant aux lois de la vie et de la nature humaine première, le vampire mange les fruits de la vie et de la nature.
[..]Le sang est premier dans la relation de la vie avec elle-même. Dans le cas du vampire il l'est aussi, et ne peut être le dernier, celà signifierait la non-stabilité, la non perduration, la mortalité même.

Lysisca a écrit:
Et ici c’est la synthaxe qui m’échappe. Qu’as-tu voulu dire exactement ?

Je ne comprends pas non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malfaisants.darkbb.com/
Lysisca
Grande Louve
Grande Louve
avatar

Nombre de messages : 5067
Age : 34
Localisation : Bonne question...Où suis-je?
Famille :
Date d'inscription : 21/04/2005

MessageSujet: Re: Le sang   Lun 23 Juil 2012, 12:21

spiritinblack a écrit:
On peut donc y voir dans cette interprétation que si Jesus donne son sang c'est qu'il n'est pas humain, ou alors qu'il est humain et veut corrompre l'humanité en lui faisant enfreindre une loi divine.

Un point de vue intéressant. Le Christ serait le démon tentateur ?

Citation :
Mais d'un autre coté on peut aussi prendre en considération que Jesus dit venir accomplir l'ancien testament, c'est donc un peu la fin de l'ancien testament selon la manière donc on interprète le mot accomplir.

Je crois que l’ancien testament se termine sur le fait d’attendre le dernier Messie. Dans ce cas, Jésus serait le dernier Messie (avant la fin des Temps ?)

Citation :
Le fait qu'il donne du vin en annonçant qu'il s'agit de son sang ouvre, là aussi, la porte a des interprétations diverses. Par exemple le vin étant le sang de la terre Jesus serait la terre et prônerait une religion panthéiste ?

Où est-ce écrit dans la Bible que le vin est le sang de la Terre ?

Citation :
Ainsi même un être vivant dans le péché le plus total gardera cette grâce s'il l'a reçu alors qu'un enfant ne l'ayant pas reçu ne la recevra jamais.

Hé quoi, il n’y a pas de rédemption possible, ni de punition du pécher ? Je ne sais pas mais ça me semble un peu boiteux comme raisonnement.

Citation :
On peut aussi dire que si dieu a créé le bien il doit forcément avoir créé le mal, sinon il n'y a rien pour qualifié le bien. Qu'est ce le bien si le mal n'existe pas?

Ben justement, je crois que le mal c’est ce qui se trouve hors de la création de Dieu dans ce cas là. Autrement effectivement je ne vois pas trop.



_________________
Prend le loup pour frère car il connait l'ordre des forêts



L'esprit suit-il une trajectoire chaotique déterministe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shavy
Goule
Goule
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 38
Localisation : Europe de l'est.
Famille :
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet: Re: Le sang   Lun 23 Juil 2012, 17:04

Alors l'esprit suit une trajectoire chaotique qu'on pourrait dire indéterminée. elle est déterminée dans le monde vis à vis des sentiments, de la conscience, de la morale. Ne plus avoir de conscience, de sentiments, de morale, c'est être fou, et là tout est possible, permis par l'auteur des faits. Un vampire de l'âme est malade de par les évènements. Un vampire réel qui s'attaque à des innocents a perdu sa conscience et sa raison. Nier l'humain ou ne pas en avoir conscience, c'est le commencement du Mal. Quand le serpent fait goûter à Eve le fruit de l'arbre du Bien et du Mal, elle a conscience des deux opposés. Donc elle ne faute plus (Dieu n'est pas nu), donc elle s'apperçoit qu'elle doit être pudique et non obscène devant autrui. Donc le serpent accompli un Bien. Non ?

Quand à stabilité du sang immortel c'est qu'il ne réclame pas un acte de prise ou d'emprise sur autrui. Il se suffit à lui-même (ascétisme). C'est dans l'ascétisme, mais je pense auparavant en étant passé par l'excès, qu'on obtient une forme d'équilibre (pas un ascétisme intégriste mais plutôt bouddhique). Bien évidemment que dans la dimension symbolique nous sommes tous des néscéssaires vampires sentimentaux et émotionnels, dans un cadre parfaitement humain, et réciproquement, en tant que donneurs. Mais le vampire qui commet acte de violence de sang délibérée ou autre crime se dirige vers la mortalité en lui-même, vers une résorbtion encore plus grave de ses sentiments et de sa conscience, ainsi que de son état corporel. C'est de l'auto-pourrissement lié à l'acte. Distinction entre Bien et Mal. Toujours les mêmes modulations. Mais je crois que le sujet est large.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spiritinblack
Erudit vampire
Erudit vampire
avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 37
Famille :
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: Le sang   Lun 23 Juil 2012, 21:04

Citation :
Citation :
Le fait qu'il donne du vin en annonçant qu'il s'agit de son sang ouvre, là aussi, la porte a des interprétations diverses. Par exemple le vin étant le sang de la terre Jesus serait la terre et prônerait une religion panthéiste ?

Où est-ce écrit dans la Bible que le vin est le sang de la Terre ?

Je ne crois pas que cela soit écrit dans la bible c'est un élément culturel (une figure de style éculée) que j’introduis dans l'interprétation juste en guise d'exemple.

Citation :
Citation :
Ainsi même un être vivant dans le péché le plus total gardera cette grâce s'il l'a reçu alors qu'un enfant ne l'ayant pas reçu ne la recevra jamais.

Hé quoi, il n’y a pas de rédemption possible, ni de punition du pécher ? Je ne sais pas mais ça me semble un peu boiteux comme raisonnement.

Ça doit être plus compliqué que ça (ou pas), l'existence du libre arbitre qui permettrait un cheminement hypothétique vers la rédemption est également un sujet majeur en philosophie. Pour ma part ne croyant pas au libre arbitre je ne crois pas à la rédemption. Heureusement je suis athé donc ça ne me perturbe pas plus que ça

Citation :
Citation :
On peut aussi dire que si dieu a créé le bien il doit forcément avoir créé le mal, sinon il n'y a rien pour qualifié le bien. Qu'est ce le bien si le mal n'existe pas?

Ben justement, je crois que le mal c’est ce qui se trouve hors de la création de Dieu dans ce cas là. Autrement effectivement je ne vois pas trop.

Oui mais ce sont des concepts indissociables comme le bruit et le silence. Si le bruit n'existe pas qui irait créé le concept de silence car il n'exprime aucune idée perceptible par les sens car TOUT est silence. De même un monde ou le bien existe est forcément un monde ou le mal existe sinon le concept n'est pas pertinent ni même pensable. Après que quelqu'un soit le premier à faire le mal est possible indépendamment du fait que le mal existait déjà et était comprit dans le code génétique du monde, donc créé par dieu. (Dans un cadre créationniste bien sur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malfaisants.darkbb.com/
Shavy
Goule
Goule
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 38
Localisation : Europe de l'est.
Famille :
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet: Re: Le sang   Lun 18 Déc 2017, 04:48

J'ai eu vent  de certaines choses. A un moment donné, la nature du sang vampirique change. C'est le morgeaï. Quiconque donne son sang à ce moment aura des buveurs de sang comme infants. Et évidemment ils brûleront au soleil. Dieu dit : tue et bois. Mes vampires, soyez des créatures, l'homme devient fou. Une particularité du sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sang
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Amulette blasphèmatoire et pendentif de sang avec palaquin.
» D'amour et de sang
» Les liens du sang
» [Chattam, Maxime] Le sang du temps
» Loïs 5 : L'Apollon de Sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de discussion de la ville des vampires :: AUBERGE DES IMMORTELS :: Le Museum du Talamasca :: Mythologie Vampirique-
Sauter vers: