Bienvenue sur le forum de discussion de la ville des vampires


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Aidez le forumAidez le forum  

Partagez | 
 

 "Purs et durs" VS "Fashion victims"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roparzh
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 44
Localisation : Rouyn-Noranda (Québec, Canada, Terre)
Famille :
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mar 05 Jan 2010, 18:03

Je suis arrivé depuis peu sur VDN et déjà, j'ai été frappé par cette polémique à peine voilée opposant les fans de longue date de ce que je nommerais simplement la "culture vampirique" ou, avec humour les "purs et durs" ou "orthodoxes" et ceux et celles attirés à cette "culture" par le phénomène de mode engendré par les Twillights et autres.

D'une façon plus ou moins subtile, les "purs et durs" ont tendance à adopter des mécanismes de défense afin de rejeter en quelque sorte tout ce qui pourrait constituer une menace à leur "hégémonie". Quant aux "fashion victims", ce rejet engendre incompréhension et frustration.

Sincèrement, je ne veux pas faire la morale à qui que ce soit, mais ces comportements m'amusent beaucoup et, constituent pour moi, un délice à analyser... et à essayer de comprendre et d'expliquer...

Donc, question de mettre la table, voici une définition toute simple de ce qu'est un phénomène de mode:

Citation :
Un phénomène de mode est un comportement qui se répand rapidement dans la population d'un ou de plusieurs pays. D'une manière générale, en psychologie sociale, une mode désigne une tendance temporaire dans les références ou comportements collectifs, propre à une période donnée et liée à un phénomène d'imitation. Généralement le phénomène de mode connaît une phase de croissance, un apogée et une quasi-disparition, remplacé par un nouveau phénomène. Il dure un temps limité, généralement de un à cinq ans.

Ce comportement peut toucher l'ensemble de la population ou seulement une tranche d'âge. Il peut se manifester par :

* le port d'un vêtement ou d'un accessoire ;
* la pratique d'un jeu ;
* la pratique d'une collection ;

La diffusion rapide du phénomène de mode est due essentiellement à sa médiatisation et à son exploitation mercantile.

Référence: http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_ph%C3%A9nom%C3%A8nes_de_mode

Donc, tout concernant "l'imaginaire vampirique" et même l'iconologie gothique est présentement submergé par ce phénomène de mode qui déferle comme un véritable raz-de-marée. Et les exemples pleuvent: Twillight, True blood, Evanescence, Vampires : le requiem, et j'en passe.

Évidemment, pour ce qu'il est intrinsèquement, ce phénomène de mode entraîne un nombre hallucinant de nouveaux "adeptes".

Finalement, et cela devrait être de nature à rassurer les "purs et durs", tout phénomène de mode est limité dans le temps, bien qu'il puisse être cyclique.

Mais est-ce "mal"?

Et si c'était le cas, en quoi le serait-ce?

Avant d'aller plus loin, voici l'extrait d'un autre article de Wikipédia, ayant le mérite d'être bien vulgarisé, qui nous permettra de pousser plus loin notre réflexion. Cet extrait énumère les trois principes motivationnels et les trois principes de fonctionnement des processus cognitifs et sociaux, notions appartenant à l'école de la psychologie sociale:

Citation :
Les trois principes motivationnels:

* Le besoin de maîtrise. Les gens ont tendance à essayer de prédire ou comprendre les évènements qui se produisent dans l'environnement extérieur et la société afin d'obtenir une récompense telle que la survie, la sécurité ou encore l'estime qu'on a de soi.
* Le besoin de contact. Les gens accordent de l'importance aux contacts sociaux tels l'amour et le soutien en provenance des individus et des groupes qui leur sont proches.
* La valorisation du « moi » et du « mien ». Les gens ont tendance à se comparer aux autres avec un biais positif et valorisent ce qu'ils aiment et possèdent.


Les trois principes de fonctionnement des processus cognitifs et sociaux:


* Le conservatisme. Chez l'être humain, les processus cognitifs et sociaux, les idées, les impressions ont tendance à persister et sont lents à se modifier. Le conservatisme est cette tendance là.
* L'accessibilité. L'information la plus accessible, celle qui est la plus facile à se procurer est généralement celle qui a le plus d'impact sur notre cognition, notre comportement et nos émotions.
* La superficialité et la profondeur. L'humain a généralement tendance à traiter l'information perçue avec superficialité bien que parfois certaines sources de motivation l'entraînent à aller plus en profondeur.

Référence: http://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_sociale

Donc, de ces motivations et processus cognitifs et sociaux, nous pourrions en dégager certains pouvant nous expliquer en quoi les "fashion victims" pourraient être perçus comme étant une menace (d'où l'apparition de mécanismes de défense) par les "purs et durs".

Le besoin de contact. Les gens accordent de l'importance aux contacts sociaux tels l'amour et le soutien en provenance des individus et des groupes qui leur sont proches.

Ici, on évoque le besoin d'appartenance à un groupe. En psychogénèse, ce besoin est critique lors de la formation de l'identité de la personne. Il s'agit d'un "creuset" ou l'individu apprend qui il est, en adoptant certains modèles et en rejetant d'autres. Ce processus est nécessairement égocentrique et narcissique. D'où les expressions telles :"Je suis gothique", "Je suis métalleux", "je suis punk", etc... (Tous, ironiquement, à un certain moment, des phénomènes de mode, soit dit en passant...)

Il s'agit d'une crise existentielle ou développementale que l'on appelle souvent "la crise d'adolescence." C'est là que l'individualité se construit pour finalement se cristaliser. C'est là que l'individu défini qui il est, ses goûts, ses valeurs, ses limites, etc. Aussi, étant un processus égocentrique, toute admission d'influence ou de "contamination extérieure" est niée avec force et vigueur, malgré le paradoxe entre "fusion" avec l'idéation du groupe et recherche de son caractère propre et unique.

Selon l'approche psycho-dynamique (Erickson), l'individu doit résoudre cette crise avant de pouvoir passer à l'étape suivante, celle de l'intimité (capacité à vivre harmonieusement en couple) et de générativité ("laisser" quelque chose, s'actualiser).

La valorisation du « moi » et du « mien ». Les gens ont tendance à se comparer aux autres avec un biais positif et valorisent ce qu'ils aiment et possèdent.

Ceci est intimement lié à la motivation précédente en ce qu'elle réfère au narcissisme, à l'égocentrisme.

Durant la construction de son individualité, la personne vient qu'à chérir ce qui est désormais au centre de ses intérêts, de ses valeurs, de ses goûts. Puisqu'elle n'est pas encore "solide" dans son unicité, dans sa "définition du moi", la personne garde jalousement "l'exclusivité" de ce qui la caractérise.

Par un autre processus cognitif, le biais systématique d'attribution (théorie cognitivo-comportementale), dès qu'une autre personne n'appartenant pas au groupe d'identification tente de s'y introduire, cette personne est immédiatement perçue comme un adversaire, une menace, un usurpateur potentiel.

De là un phénomène de compétition est engendré, visant à démontrer à "l'intrus" que la "place est occupée", que le "rôle est déjà tenu".

Ainsi, la personne se sentant menacée réagira en démontrant à la "meute" que lui est un vrai membre du groupe, que ses idées qu'il partage avec ses modèles sont les meilleures, les plus vraies, les plus "pures"...

La superficialité et la profondeur. L'humain a généralement tendance à traiter l'information perçue avec superficialité bien que parfois certaines sources de motivation l'entraînent à aller plus en profondeur.


Inconsciemment, ce qui motive la personne, ce qui explique son biais systématique d'attribution, est la peur du rejet, de l'exclusion du groupe d'identification. Effectivement, un tel rejet constituerait la "mise à mort" de sa nouvelle identité. Et au contraire, la destruction de "l'intrus" ne ferait qu'affirmer la reconnaissance, par ses pairs, de sa place, de son rôle, de ce "qu'il est" et l'acceptation de sa personne.

Et alors?

Donc, revenons à la question: est-ce mal que les "purs et durs" rejettent ou critiquent les "fashion victims"?

Si vous m'avez bien suivi, il est évident que la question est mal posée.

Ce n'est pas une question de "bien" ou de "mal".

Ce n'est qu'humain comme réflexe, chez les personnes dont la construction de leur identité est inachevée...

Et en soit cela n'est pas une tare, mais simplement un processus, dont la vitesse de progression varie d'un individu à l'autre, selon une multitude de variables telles son caractère, ses expériences, son environnement, son éducation, etc.

Bref, aux "purs et durs": patience!

Et aux "fashion victims": ne vous en faites pas! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
udho
Citoyen vampire
Citoyen vampire
avatar

Nombre de messages : 428
Age : 33
Localisation : Mad Nomade
Famille :
Date d'inscription : 28/11/2008

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mar 05 Jan 2010, 19:03

Roparzh a écrit:
D'une façon plus ou moins subtile, les "purs et durs" ont tendance à adopter des mécanismes de défense afin de rejeter en quelque sorte tout ce qui pourrait constituer une menace à leur "hégémonie". Quant aux "fashion victims", ce rejet engendre incompréhension et frustration.
J'aime pas Twilight, je suis forcément un pur et dur? Parce que dur sans doute, je suis fan de films d'horreur, d'humour de merde et de catch (mea culpa).
Mais je crois pas être un pur.

Roparzh a écrit:
Sincèrement, je ne veux pas faire la morale à qui que ce soit, mais ces comportements m'amusent beaucoup et, constituent pour moi, un délice à analyser... et à essayer de comprendre et d'expliquer...
Cool, c'est le but

Roparzh a écrit:
Mais est-ce "mal"?
Oui! Pourquoi? Parce que!

Roparzh a écrit:
Et si c'était le cas, en quoi le serait-ce?
Ça l'est un point c'est tout

Désolé je suis pas allé plus loin j'ai lu des docs toute la journée j'en peut plus..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roparzh
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 44
Localisation : Rouyn-Noranda (Québec, Canada, Terre)
Famille :
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mar 05 Jan 2010, 20:03

udho a écrit:
Désolé je suis pas allé plus loin j'ai lu des docs toute la journée j'en peut plus..

*Offre à Udho deux cachets d'acétaminophène*

Pas de problèmes Udho, je reconnais que je viens de pondre un pavé. Désolé que mon topic t'ai donné une "crampe de cerveau". Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stavroguine Oulianov
Primogene Malkavien
Primogene Malkavien
avatar

Nombre de messages : 1778
Age : 28
Localisation : Cité de verre
Famille :
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mar 05 Jan 2010, 20:47

arrière-goût d'Article journalistique et/ou de magazine psycho-populaire.

Navré comme un navet, suis-je.

Quelqu'un me disait, il y a peu, que le journaliste créait bien plus l'événement dont il parlait qu'il ne le rapportait. C'est ainsi que démystifier les dualités, renforce bien plus celles-ci. Et la tentative de démystification renforce le Spectacle qui réconforte. Puisque des gens sont là pour nous expliquer qu'en fait, il n'y a pas d'opposé.

De toute façon, nous ne sommes pas humains.
Mais bien des vampires. Alors je ne vois pas ce que cette psychologie humaine peut bien nous apporter. Et puis, qu'en savez-vous de l'humain ? Pour en avoir été un pendant 20 ans, on a bien comprit qu'on ne peut comprendre l'humanité et son siège. Un ver comprendrait-il la terre qu'il gruge ? Ou le pourquoi de ses mouvements ? Qu'en savons-nous ? Rien et si peu, pour souligner ce rien.

Vous détournez les dires de mon compatriote malkavinique par une blague. N'est-ce pas une bien jolie blagounette pour que la foule s'esclaffe et oublie les points soulignés par ce cher Udho ?
En fait, non. mais n'en parlâtes point.

Vous concluez sur note de conseil.
mais l'informatif conseille-t-il ?
Mais mon point se retrouve formulé avec encore plus de précision.
Les "purs et durs" que vous créez ont-ils réellement besoin qu'on leur souligne qu'ils doivent patienter ? Ou bien est-ce une solution imaginaire à un problème imaginaire ? Qui sait ?
Et les "fashions victims" (au juste, qu'est-ce qui sépare le "pur et dur" moyen d'une "fashion victim" qui a prit de l'âge et qui est resté attaché à la "fashion" qui était alors présente lors de sa construction personnelle ?) s'en faisaient-elles ? Allaient-elles réellement s'empêcher de dormir et finalement changer de vie pour ne plus s'en faire ? Peut-être que oui, peut-être que non.

A chaque individu sa vie, n'est-il pas ?
pourquoi poser quand personne n'a rien dit, vu ?
moi et les VS, c'est pas la paix. et encore pas ce qu'il y a à l'entour. Ou même la mode, je veux dire... c'est une affaire de masse et de non-masse dans la masse. moi, j'aime pas les massages. ou encore les masses sages, je sais pas. ça sent le vieux fromage. le plus dur, c'est de trouver ce que je dis. je veux dire, c'est pas clair. et il y a aussi les gens qui écrivent de longs trucs sans vraiment dire quelque chose. peut-être que c'est moi. alors ça rendrait le tout encore moins clair que ça l'était. mais est-ce le cas ? je sais pas. peut-être que je sais, en fait.
Doute.

Very Happy

Post-Scriptum : J'ai oublié de dire des mots compliqués pour bien paraître : iconologie, caractériel, systématique, cataracte, garde-boue, viticole, gestatoire, vulgarisation, immanence, métrologie, cénesthésie, méta-textualité, minauderie, super-symétrie, autolâtrie, intrinsèquement.

_________________
Non.
_________________


Dernière édition par Stavroguine Oulianov le Mar 05 Jan 2010, 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roparzh
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 44
Localisation : Rouyn-Noranda (Québec, Canada, Terre)
Famille :
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mar 05 Jan 2010, 21:26

Ouf, je ne croyais pas que le point que je soulevais était si sensible!

Je ne voulais pas lancer de grande polémique, juste une réflexion!

Évidemment je peux avoir tort sur toute la ligne, mais, dans ce cas, éclairez ma lanterne!

Aussi, désolé d'utiliser des termes techniques... Mais si j'étais mécanicien et que je discutais mécanique, je suppose qu'il serait normal que j'utilise des termes de... mécanique!

Or, j'enseigne la psy...

Un peu comme j'apprécie ceux et celles qui me font découvrir tel ou tel roman, série, ou autre qui les passionnent, j'espérais juste apporter ma modeste contribution sur un autre terrain...

Donc, s'il s'agit effectivement d'un sujet tabou, je ne serai pas fâché qu'un modo supprime ce sujet... Je ne veux surtout pas gâcher votre plaisir sur votre forum de discussion.

Et, de grâce, ne voyez pas dans mes propos le moindre sarcasme, car c'est loin d'être le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stavroguine Oulianov
Primogene Malkavien
Primogene Malkavien
avatar

Nombre de messages : 1778
Age : 28
Localisation : Cité de verre
Famille :
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mar 05 Jan 2010, 21:34

Je ne crois que ce sujet devrait être supprimé. mmmh.
ou tous devraient être supprimés.
encore plus si le sujet parle d'un sujet tabou.
en fait, aucun sujet ne devrait être supprimé.

(d'ailleurs, est-ce un sujet tabou ?)

ce serait bien si toute réflexion devenait une grande polémique.
d'énormes explosions et Godzilla qui danse la rumba.

évidemment.

éclair, foudroie.

_________________
Non.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
udho
Citoyen vampire
Citoyen vampire
avatar

Nombre de messages : 428
Age : 33
Localisation : Mad Nomade
Famille :
Date d'inscription : 28/11/2008

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mar 05 Jan 2010, 22:41

Roparzh a écrit:
Je ne voulais pas lancer de grande polémique, juste une réflexion!
Le problème est que la réflexion est introduite, développée et conclue.
Le propre du forum est l'échange, ton message manque un peu d'ouverture.
Roparzh a écrit:
Évidemment je peux avoir tort sur toute la ligne, mais, dans ce cas, éclairez ma lanterne!
Tu n'as pas complètement tord, je pense juste que tu as été caricatural:
Pur et dur ou Fashion victim, il n'y a pas de milieu
narcissisme, égocentrisme: c'est peut être juste un manque de compréhension, je ne pense pas que c'est du protectionnisme de soit mais de l'incompréhension.

Roparzh a écrit:
Donc, s'il s'agit effectivement d'un sujet tabou, je ne serai pas fâché qu'un modo supprime ce sujet... Je ne veux surtout pas gâcher votre plaisir sur votre forum de discussion.
Je ne crois pas que le sujet soit tabou. Je pense que le sujet est mal amené. Voilà tout.

Voilà quelques points interressants d'après moi:
udho a écrit:
J'aime pas Twilight, je suis forcément un pur et dur? Parce que dur sans doute, je suis fan de films d'horreur, d'humour de merde et de catch (mea culpa).
Mais je crois pas être un pur.
Stavroguine Oulianov a écrit:
arrière-goût d'Article journalistique qu'est-ce qui sépare le "pur et dur" moyen d'une "fashion victim" qui a prit de l'âge et qui est resté attaché à la "fashion" qui était alors présente lors de sa construction personnelle ?

Je ne crois pas que tu ai connu le FAT (Front Anti Twilight), ce "mouvement" était purement humoristique, je l'ai lancé avant d'avoir vu Twilight. Car cette opposition "aveugle" me faisait sourire. Je pense que le coté humoristique manque aussi dans ton raisonnement. cf dernier message de la page : http://vampiredarknews.forumactif.com/le-sanguinarium-f8/l-arene-t4661-105.htm

Voilà une proposition d'ouverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Primogene Gangrel
Primogene Gangrel
avatar

Nombre de messages : 1394
Age : 36
Localisation : Dans les ténèbres de mon coeur
Famille :
Date d'inscription : 13/01/2006

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mer 06 Jan 2010, 11:18

Je pense aussi comme Udho que tu as tendance à apporter tout de suite une réponse comme un médecin qui donne un diagnostic.

Il y a du bon et du moins bon dans ton analyse:

-Je ne crois pas que les "traditionalistes du vampire" soient des conservateurs aussi fermé qu'un sphincter lors d'une constipation et aussi hargneux à défendre leur image du vampire. Si on prend le cas Twilight, c'est surtout le fait de mettre une sauce "vampire" sur un mauvais plat d'histoire d'amour adolescente déjà vue et revue. Celui qui découvre le monde vampirique ainsi, qui ne fait pas l'effort à gratter un peu pour découvrir l'ensemble de l'œuvre colossal sur le vampire et qui se revendique fan inconditionnel des vampires passe pour un superficiel de première. Comportement qui va lui attirer les foudres de ceux qui ont fait l'effort de chercher. Un peu comme quelqu'un qui débarque dans un pays, sans s'être un minimum renseigné sur les us et coutumes des locaux.

Ce n'est donc pas tant le comportement que le manque d'envie de chercher à se renseigner un peu plus sur le sujet.

-L'autre partie du problème vient du fait de l'utilisation de la sauce précitée. Sa saveur dépend du cuistot et aussi des clients. Si c'est mal fait, les connaisseurs le bouderont inévitablement. C'est comme faire une mauvaise utilisation ou pub de quelque chose que l'on apprécie. Un chef cuisinier n'appréciera pas que l'on qualifie de restaurant un fast-food. C'est pareil pour le vampire et pour tout dans la vie.

-Dernier point, comme Udho l'a signalé il y a l'humour. Je pense qu'il existe cinq types de réactions face à une personne qui ne sait pas ce que tu sais: l'ignorance, l'humour (taquiner la personne sur son manque de connaissance), l'agacement, le sarcasme et partager sa culture. Parfois ces cinq types se mélangent. Il ne faut donc pas voir en nous des conservateurs d'une quelconque traditions. Mais plus des personnes qui n'apprécient guère que leur passion sont utilisés de manière fausse, erronée ou incomplète.

P.S: Sans méchanceté aucune, j'avoue que j'ai l'impression que l'on passe pour des cobayes de laboratoire sous un microscope de scientifique. Wink

_________________
Sometimes Majority only means all the fools are on the same side.

Gentil modérateur de l'accueil et de la couronne d'or.

Règlement
Aide pour les p'tits nouveaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roparzh
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 44
Localisation : Rouyn-Noranda (Québec, Canada, Terre)
Famille :
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mer 06 Jan 2010, 14:27

Anubis a écrit:
Je pense aussi comme Udho que tu as tendance à apporter tout de suite une réponse comme un médecin qui donne un diagnostic.

P.S: Sans méchanceté aucune, j'avoue que j'ai l'impression que l'on passe pour des cobayes de laboratoire sous un microscope de scientifique. Wink

En relisant ce que j'ai déjà écrit, cher Anubis (et Udho), je suis 100% d'accord avec vous qu'à première vue, de la façon que j'ai "pondu la chose", que ça donne cette impression... splach

Je me suis laissé allé un peu, en poussant au bout un raisonnement de base très dichotomique (là, je m'excuse, je ne trouvais pas d'autres mots). J'aurais pu poser la question en termes beaucoup plus simples.

Aussi, je n'ai pas proposé de nuances, espérant justement que quelqu'un le fasse comme vous l'avez fait.

Donc, je repars un peu de zéro.

Ce que je voulais dire, simplement, c'est qu'étant nouveau sur VDN, j'ai eu l'impression, (et ce n'est qu'une perception!) qu'une personne qui s'intéressait à votre forum suite au phénomène Twillight et autres était personna non grata. Je le répète, ce n'était qu'une impression... Celle-ci reposait en fait sur certains commentaires que je retrouvais, ça et là, sur différents posts. Probablement que mon sens de l'humour fait défaut (ainsi que celui d'autres personnes avec qui j'ai parlé hors forum), mais j'y percevais des traces d'intolérance...

Maladroitement, je l'admet, j'ai simplement cherché à trouver une explication rationnelle à ce que je sentais.

Or, avec ce que vous apportez, je constate que j'étais en très grande partie dans le champs... Et, sincèrement, j'en suis bien heureux!

Aussi, mon argumentation étant construite autour de concepts très théoriques, elle était trop poussée pour un forum ne s'intéressant pas principalement à la psy (n'y voyez pas de vannes là, ok!)...

Évidemment, ça fait "pédant", les gens peuvent naturellement se demander "pour qui il se prend lui", ou encore "c'est quoi son problème à nous psychanalyser"... Si vous me connaissiez personnellement, vous sauriez que c'est pas mon genre et même que, d'être perçu ainsi me rendrait très malheureux...

Mea maxima culpa, n'y voyez rien d'autre qu'un type qui s'est "échappé" et qui a fait une diarrhée qui aurait eu plus de pertinence sur un autre type de forum, ou encore pour qui il est temps que le semestre recommence, pour embêter ses étudiants plutôt que vous... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysisca
Grande Louve
Grande Louve
avatar

Nombre de messages : 5067
Age : 33
Localisation : Bonne question...Où suis-je?
Famille :
Date d'inscription : 21/04/2005

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mer 06 Jan 2010, 17:35

Roparzh a écrit:

Ce que je voulais dire, simplement, c'est qu'étant nouveau sur VDN, j'ai eu l'impression, (et ce n'est qu'une perception!) qu'une personne qui s'intéressait à votre forum suite au phénomène Twillight et autres était personna non grata. Je le répète, ce n'était qu'une impression... Celle-ci reposait en fait sur certains commentaires que je retrouvais, ça et là, sur différents posts. Probablement que mon sens de l'humour fait défaut (ainsi que celui d'autres personnes avec qui j'ai parlé hors forum), mais j'y percevais des traces d'intolérance...


C'est certain que le phénomène Twilight a attiré de nouveaux membres. Et c'est tant mieux, sinon le forum finirait par tourner en rond, toujours avec les mêmes membres - et les sujets déjà traités.
De l'intolérance? Peut-être sur la forme. Sur le fond, sans doute seulement de l'agacement. Mais comme tu le dis si bien, on a tendance à s'attacher à la forme...
Et puis il y aura de toutes manières ceux qui resteront et gratteront plus loin, comme l'a dit Anubis. Et ceux qui partiront, parce que finalement le forum ne les intéresse pas (ou parce qu'ils sont vexés ou que sais-je encore).

Quand aux "fashions victims" tel que tu les décrits...Ce n'est pas parce qu'on n'est fashion victim sur un point qu'il n'y a rien d'autre à côté et qu'on n'a rien d'autre à offrir. Après tout, la vie ne se limite pas à un seul sujet...

_________________
Prend le loup pour frère car il connait l'ordre des forêts



L'esprit suit-il une trajectoire chaotique déterministe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corvus
Citoyen vampire
Citoyen vampire
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 27
Localisation : Ici... Non, pas là, ici
Famille :
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mer 06 Jan 2010, 18:57

Je suis peut-être bassement terre à terre , mais je pense que tu te pose beaucoup de questions sur quelque chose qui n'en réclame pas tant. Les vieux briscards que nous sommes ("Tu te souviens, papy, du bon vieux temps d'Anne Rice?") sont à la fois amusés et agacés, mais on lui accorde la valeur que ça a : juste une mode ; certains de ceux qui sont arrivés avec Twilight resteront, d'autres s'en iront... Certes, cette mode-là est sacrément massive, en veux-tu en voilà ad nauseam, mais bon on en a vu et on en verra surement d'autres.
C'est bien de s'interroger, mais à trop se creuser la cervelle on finit par atteindre l'os, et ça fait mal Wink (waaa, j'ai réussi à faire une métaphore à la fois dégueu et néanmoins de circonstance:D)

_________________
The modo's song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roparzh
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 44
Localisation : Rouyn-Noranda (Québec, Canada, Terre)
Famille :
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mer 06 Jan 2010, 19:27

Corvus a écrit:
C'est bien de s'interroger, mais à trop se creuser la cervelle on finit par atteindre l'os, et ça fait mal Wink (waaa, j'ai réussi à faire une métaphore à la fois dégueu et néanmoins de circonstance:D)

rire7 Ouais, tu as probablement raison... J'ai trop souvent tendance à chercher le pourquoi du comment... Est-ce que ça se soigne? fou2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
senhal
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire
avatar

Nombre de messages : 2991
Age : 35
Localisation : Villeurbanne
Famille :
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Mer 06 Jan 2010, 20:48

Moi, je suis un gens dichotomique et vampélitiste qui a fait semblant d'introduire des nuances avec le temps.

Au début du début des purs, il n'y avait qu'une section sur la littérature vampirique et on y parlait, dans une très vieille version du forum, en prenant des petits airs supérieurs de littérateurs.

Un jour, il y eut le sous-forum littéraire "Anita Blake", auquel je prenais le soin de ne pas participer, sous aucun prétexte.

Une nuit, il y eut des gens qui s'inscrivirent et écrivirent des signes dont les singuliers agencements ne se retrouvaient à aucune page de la grammaire méthodique du français et puis qui parlaient de livres tout dégoulinants de bisous et de silicone. Alors je leur disais que leur messages étaient vraiment tout pourris et j'effaçais tout.

Ensuite, la mode vampirique, telle l'Ourobouros, revint avec Twilight, mordant la queue d'Anne Rice et tout plein d'autres séries à la guimauves virent le jour.

Ne pouvant plus faire barrage, j'ai ouvert un forum consacré entièrement aux séries... ainsi ai-je parqué les Twilighters, grand stratège que je suis.

Ce post est très sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heksen.fr/
Malaïka
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 224
Localisation : dans ma crypte avec mes hurlements
Famille :
Date d'inscription : 27/04/2005

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Ven 08 Jan 2010, 17:48

senhal a écrit:

Au début du début des purs, il n'y avait qu'une section sur la littérature vampirique et on y parlait, dans une très vieille version du forum, en prenant des petits airs supérieurs de littérateurs.
C'était la belle époque, nous partagions des savoirs qui n'étaient pas encore pervertis par le vulgum pecus... rire7

Bon, en ce qui me concerne, je suis de nature curieuse notamment lorsqu'il s'agit de vampires, donc quand la saga Twilight est arrivée avec ses avatars, je me suis intéressée au sujet. "Tout est bon dans le vampire" selon moi, et les pavés sentimentaux de la mormone ont en effet des aspects positifs, malgré ses effluves de rose entre les pages.
Car grâce à cette mode, les Vampires sortent à la lumière du jour, profitons-en ! Multiplication des séries télé, des livres, des films,... autant de sujets prêts à satisfaire notre soif de culture vampirique. Bien sûr, un tri s'impose entre les oeuvres qui valent le coup, et celles qui ne cassent pas trois pattes à un canard ; toutefois la configuration du terrain peut permettre à l'or de surgir au milieu de la tourbe.

Et puis, finalement, n'y a-t-il pas toujours eu deux clans dans l'histoire de la littérature vampirique ? le vampire de la littérature populaire n'a-t-il pas toujours été déprécié par la haute sphère des littérateurs ? Cette fameuse dichotomie, n'est-ce pas là ce qui a toujours fait sa force, ce qui a façonné son aspect protéiforme ? Au XIXe siècle, les Académiciens hurlaient bien contre les feuilletonistes et les écrits des Frénétiques. Et pourtant sans le succès de ces auteurs dits de "bas étage" qui ont colporté l'image du buveur de sang, y aurait-il eu les Chants de Maldoror ? Le Vampire de Polidori ?

Ainsi, aimons notre prochain "wannabe vampirophile", même si celui-ci s'avère un mouton de Panurge... car je pense vraiment que tout est bon dans le vampire.^^

_________________
Recueil d'histoires vampiriques : Les Anges de l'Ombre aux Editions du Petit Caveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m.malaika.free.fr
Roparzh
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 44
Localisation : Rouyn-Noranda (Québec, Canada, Terre)
Famille :
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Ven 08 Jan 2010, 18:05

Malaïka a écrit:

Et puis, finalement, n'y a-t-il pas toujours eu deux clans dans l'histoire de la littérature vampirique ? le vampire de la littérature populaire n'a-t-il pas toujours été déprécié par la haute sphère des littérateurs ? Cette fameuse dichotomie, n'est-ce pas là ce qui a toujours fait sa force, ce qui a façonné son aspect protéiforme ? Au XIXe siècle, les Académiciens hurlaient bien contre les feuilletonistes et les écrits des Frénétiques. Et pourtant sans le succès de ces auteurs dits de "bas étage" qui ont colporté l'image du buveur de sang, y aurait-il eu les Chants de Maldoror ? Le Vampire de Polidori ?

Malaïka, je trouve que ce que tu as écrit est franchement très inspirant... Et encourageant! dac

Ce que je comprend c'est que ce phénomène de mode est en quelque sorte une "transfusion de sang frais"... Razz

Bref, un peux comme un raz-de-marée, il y a toute sorte de choses qui peuvent s'échouer sur la grève. Il s'agit d'avoir suffisamment d'ouverture pour garder ce qui est intéressant! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lepapat
Lycanthrope Membre
Lycanthrope Membre
avatar

Nombre de messages : 633
Age : 44
Localisation : Tournai - Belgique
Famille :
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Ven 08 Jan 2010, 18:15

Citation :
Bref, un peux comme un raz-de-marée, il y a toute sorte de choses qui peuvent s'échouer sur la grève. Il s'agit d'avoir suffisamment d'ouverture pour garder ce qui est intéressant! Very Happy

S 'est un principe de survie amusement

Principe qui peux effectivement servir pour " les Pur et Dur ". Recevoir du sang " neuf " qui arrive, faire le tri et garder ( Voir aussi " éduquer / apprendre " ) les plus intéressants L_content .

Ce là permet au groupe " Pur et Dur " de continuer à... Vivre hure ( Et ne pas disparaitre quand les membres " partent " tclin )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.davidmanise.com/forum
akri
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 4426
Age : 35
Localisation : quelque part dans l'ombre
Famille :
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Sam 09 Jan 2010, 02:01

En survolant tous ça mes yeux tournent dans tous les sens et la seule chose qui me vient en tête ce serait: qui peut se permettre de critiquer qui que ce soit? Voilà où se trouve le mal selon moi. Pourquoi faudrait-il qu'il y ait un bien ou un mal dans tous?

Certain sont des "purs et durs" et d'autres subissent les modes diverses et puis?

La fin en vient au même, on parle de vampires, de tous les vampires, des meilleurs comme des pires, ça reste des goûts personnels.

On peut dire tout ce qu'on veut à propos des fameux vampires de twilight mais le fait est qu'ils sont maintenant tombés dans la "mythologie vampirique littéraire" c'est comme ça et on ne peut rien y faire. Tiré sur leur fan ne changera rien j'en ai bien peur. Il y a même des chances que plusieurs de ceux-ci ne voit aucun intérêt aux " vieux vampires" et c'est tout aussi acceptable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladkergan
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire
avatar

Nombre de messages : 1097
Age : 536
Localisation : avec Senhal, Mina et Bagheera
Famille :
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Sam 09 Jan 2010, 08:59

Il ne faut pas non plus sous-estimer ceux qui n'ont pas d'a priori négatif sur les nouvelles publications vampiriques, et qui visent l'exhaustivité du genre.

Je ne suis certes pas un gros amateur de Twilight, mais la Bitlit aura amené quelques séries que je trouve franchement intéressantes (Vampire Story, Mercy Thompson pour les citer), comme la réédition de séries plus anciennes (Anita Blake, Necroscope, etc.) qui commençaient à être difficiles à trouver (voire qui n'avaient pas été poursuivies chez nous).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampirisme.com/
Anubis
Primogene Gangrel
Primogene Gangrel
avatar

Nombre de messages : 1394
Age : 36
Localisation : Dans les ténèbres de mon coeur
Famille :
Date d'inscription : 13/01/2006

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Sam 09 Jan 2010, 09:20

akri a écrit:
Il y a même des chances que plusieurs de ceux-ci ne voit aucun intérêt aux " vieux vampires" et c'est tout aussi acceptable.

Cela veut dire qu'ils ont un esprit étroit. Venir sur vdn avec un tel esprit, c'est comme entrer dans une bibliothèque sans vouloir lire. Si des gens se sont décarcassés pour établir la base de données sur les vampires qu'est vdn, c'est pas pour les chiens. J'ajoute qu'un forum est un site d'échange, où l'on donne et on reçoit. Cela ne coûte rien d'élargir sa culture de temps en temps.

Sinon Malaïka et Vladkergan, cette série a permis de sortir le vampire du placard.Mais ce n'est pas comme si le mythe avait disparu. Donc oui, cela apporte de nouvelles choses, mais tant que ce n'est pas au détriment d'un manque d'intérêt pour le vampire dans son ensemble.

_________________
Sometimes Majority only means all the fools are on the same side.

Gentil modérateur de l'accueil et de la couronne d'or.

Règlement
Aide pour les p'tits nouveaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladkergan
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire
avatar

Nombre de messages : 1097
Age : 536
Localisation : avec Senhal, Mina et Bagheera
Famille :
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Sam 09 Jan 2010, 09:24

Ah mais on est bien d'accord Anubis. Je ne dis pas qu'avant Twilight la littérature et le cinéma vampirique était au plus bas, loin de là même. Mais le succès de la série aura par rebond contribué à relancé des séries intéressantes qui n'avaient pas vraiment eues de chance jusque-là.

Cette querelle entre ceux qui sont venus au vampire par Twilight et avant cela n'a pas sa place je pense sur VDN car le forum et ses membres se sont toujours attaché à s'ouvrir à toutes les œuvres qui ont traité du vampire, depuis son existence (et avant même son existence en tant que forum, avec le fanzine).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampirisme.com/
Alexander
Citoyen vampire
Citoyen vampire
avatar

Nombre de messages : 750
Age : 25
Localisation : Dans les abysses de l'oubli
Famille :
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Sam 09 Jan 2010, 10:03

Personnellement rien qu'avec la bande annonce du premier film, Twilight m'as dégouté. Apres je me suis dis c'est peut etre le film qui fait ca donc j'ai emprunté le premier tome de mon frere pour voir ce que ca donnais et je n'ai pas du tout aimé non plus.
Je pense que les gens peuvent dire ce qu'il pense, mais c'est comme la nourriture on peux pas dire qu'on aime pas si on a pas gouté. C'est vrai que beaucoups de personne je dirais "vieu jeux", meme si je pense que ce n'est pas le therme qu'il faudrait utilisé (mais j'ai rien trouvé d'autre xD) on été choqué en voyant Twilight, moi je ne vois que le bon coté, comme l'ont dis certain ca a relancé le Vampire et je trouve que c'est une bonne chose.
Apres quand on vois sur certain forum qu'il y en as qui arrive et dise; "Twilight c 2 la daube fo foutr ca o chiote" je trouve ca déplorable moi je pense que deja tout le monde a ses gouts et que si on aime pas c'est bien de le dire mais avec argumentation.
Heuresement que c'est le cas ici.

Vive VDN!!! aplaudit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/111044884
akri
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 4426
Age : 35
Localisation : quelque part dans l'ombre
Famille :
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Sam 09 Jan 2010, 10:07

Anubis, on vient ici pour prendre ce qui nous intéresse et laisser le reste. Je comprends que des gens travaillent et ont travaillé dur pour monter ce site et surtout les infos qui s'y trouvent mais ne va pas croire que si des trucs n'intéressent pas certaines personnes elles ont l'esprit étroit.

Je suis aussi d'accord avec le fait d'élargir sa culture, je passe même mon temps à casser les oreilles à tous le monde avec ça, mais ce n'est pas tous le monde qui pense comme ça, c'est tout ce que je voulais dire.

Un vampire est un vampire peu importe le reste et son nom. J'aime les vieux, j'aime les nouveaux ( peut être plus ceux des séries comme disait Vladkergan que Twilight).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Primogene Gangrel
Primogene Gangrel
avatar

Nombre de messages : 1394
Age : 36
Localisation : Dans les ténèbres de mon coeur
Famille :
Date d'inscription : 13/01/2006

MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   Sam 09 Jan 2010, 10:49

Vladkergan a écrit:
Ah mais on est bien d'accord Anubis. Je ne dis pas qu'avant Twilight la littérature et le cinéma vampirique était au plus bas, loin de là même. Mais le succès de la série aura par rebond contribué à relancé des séries intéressantes qui n'avaient pas vraiment eues de chance jusque-là.

J'avais bien compris cela. Wink

Attention entendons-nous bien, je ne clouerai pas au pilori les fans de Twiligth, ni celles ou ceux qui viennent en n'ayant connu que cela sur les vampires. Ce qui m'énerve, ce sont les personnes qui se disent fan de vampire et qui ne cherchent pas à creuser le mythe et à se cultiver. Autrement dit non pas celles ou ceux qui font un tri, mais celles ou ceux qui ne font même pas l'effort de se cultiver.

_________________
Sometimes Majority only means all the fools are on the same side.

Gentil modérateur de l'accueil et de la couronne d'or.

Règlement
Aide pour les p'tits nouveaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Purs et durs" VS "Fashion victims"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Purs et durs" VS "Fashion victims"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les "fashion-dolls" en fils de fer (~1945-50)
» "Maîtriser le Canon EOS 5D Mk II" en avant-première : choisir l'ouverture du diaphragme
» Epreuve rectangulaire en étain "réglement pour les boues et lanternes 1666"
» Le défi de Masirene: " Quand la lune est tombée du ciel"
» "La fille qui voulait être Jane Austen" ("Enthusiasm") de Polly Shulman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de discussion de la ville des vampires :: AUBERGE DES IMMORTELS :: La Couronne d'Or :: Nos amis les Forumeurs-
Sauter vers: