Bienvenue sur le forum de discussion de la ville des vampires


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Aidez le forumAidez le forum  

Partagez | 
 

 La littérature gothique (et le roman noir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
senhal
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire


Nombre de messages : 2991
Age : 34
Localisation : Villeurbanne
Famille :
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: La littérature gothique (et le roman noir)   Lun 19 Nov 2007, 14:51

Nous allons parler ici de la littérature gothique, très liée à celle vampirique, bien que dans les début du genre, avant qu'il évolue et se transforme, on n'y croise curieusement aucun vampire, au milieu de ces cimetières, châteaux, architecture médiévale et gothique.

Parlons de nos lectures, de la définition, de la délimitation de ce genre, de ce qui le caractérise etc.

Pour entrer en matière, voici ce qu'en dit la Wikipédia :
Le roman gothique est un genre littéraire anglais, précurseur du roman noir avec lequel il est parfois confondu en français. On considère généralement que le roman gothique naît avec le Château d'Otrante d'Horace Walpole (1764), pour s'éteindre progressivement à partir de 1830, tandis que s'installe en Europe continentale la vogue du fantastique. Le roman gothique anglais s'inscrit dans la continuité des Lumières même s'il marque un grand fossé avec leur esprit: en effet la fin du 18e siècle est marquée par une remise en doute des philosophes.

Le roman gothique se caractérise par la présence d'un certain nombre de lieux communs au genre. Il s'agit d'éléments de décor, ou de personnages mais aussi de situations stéréotypés et de procédés narratifs (récit dans le récit).

* Le décor

L'engouement pour l'histoire et le passé, caractéristique du romantisme, entraîne le retour à des décors populaires du théâtre élisabéthain tels que le château hanté (Macbeth, Hamlet), la crypte (Romeo et Juliette), la prison médiévale (Richard III ou Edward II de Christopher Marlowe), le cimetière (Hamlet). Les décors naturels sont ceux des contes de bonne femme, paysages nocturnes (Macbeth), sabbats de sorcières (Macbeth), orages déchaînés sur la lande (Le Roi Lear), tempêtes en mer (La Tempête, Un conte d'hiver).

Une autre caractéristique du roman gothique est la recherche de l'exotisme : l'Italie pour Le Château d'Otrante, l'Orient pour Vathek, l'Espagne pour le Manuscrit et Le Moine.

* Les personnages : le religieux (l'Inquisition), la femme persécutée, le maudit, le vampire, le bandit
* Les situations : le pacte infernal, l'incarcération et la torture, le suicide, les secrets du passé venant hanter le présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heksen.fr/
Apasdeloup
Primogène Nosferatu
Primogène Nosferatu


Nombre de messages : 713
Age : 110
Localisation : Sous vos pieds, là où vous vous essuyez
Famille :
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Lun 19 Nov 2007, 16:04

Je ne vois pas bien le lien entre le roman gothique et le roman noir. En effet, ce dernier ce carctèrise par des histoires qui se passe généralement de nos jours ou dans les années 30, son personnage le plus connu est le détective et les livres et films qui le carctèrise sont : "Le Dahlia noir", "Le faucon maltais", "Ascenseur pour l'échafaud", "About de souffle", Dark Passage"... Vous l'aurez compris, la figure emblématique du film noir est Humphrey Bogart.
Enfin, tout ça pour dire que j'y vois pas beaucoup de lien...

_________________
[Mode Rap ON] T'me regard dan lé ye, t'pa prétentie, t'pt pa + o ke ton q, alor r'join lé nosfératuX [Mode Rap OFF]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://within-temptation.infodiscussion.net
senhal
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire


Nombre de messages : 2991
Age : 34
Localisation : Villeurbanne
Famille :
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Lun 19 Nov 2007, 18:39

Oui, Apas ' :-)
Il s'agit effectivement d'un type de roman policier, qui a certainement retiré son appellation du film noir, mais c'est aussi et chronologiquement avant cela et c'est évidemment l'utilisation qui nous intéresse dans ce topic, une façon de nommer un genre romanesque proche du roman gothique (à vrai dire, je ne connais pas la différence, mais il y en a une, paraît-il). Le roman noir au sens de policier est AMHA une appellation d'origine américaine, plus contemporaine.

So, vous en avez lu ?

Edit' : Une petite histoire du roman noir ici : http://cnt-ait.info/article.php3?id_article=1277
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heksen.fr/
Apasdeloup
Primogène Nosferatu
Primogène Nosferatu


Nombre de messages : 713
Age : 110
Localisation : Sous vos pieds, là où vous vous essuyez
Famille :
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Lun 19 Nov 2007, 20:23

Ok,merci du renseignement. Mes connaissances étant plutôt cinématographique, je me suis référé à celles-ci.
Quels sont les livres qui en sont les dignes représentant ?

_________________
[Mode Rap ON] T'me regard dan lé ye, t'pa prétentie, t'pt pa + o ke ton q, alor r'join lé nosfératuX [Mode Rap OFF]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://within-temptation.infodiscussion.net
Virgile
Citoyen vampire
Citoyen vampire


Nombre de messages : 467
Age : 280
Famille :
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Lun 19 Nov 2007, 21:51

senhal a écrit:

Il s'agit effectivement d'un type de roman policier, qui a certainement retiré son appellation du film noir

Le roman noir est né aux Etats-Unis dans les années 20, il avait pour ambition de rendre compte de la réalité sociale du pays: gangstérisme, corruption politique et policière, toute puissance de l'argent, utilisation ostensible de la violence. Le détective privé "dur à cuir" à la Sam Spade ou à la Philip Marlowe en fût la première incarnation emblématique.

Par extension, et non sans une sensible perte de sens, le roman noir désigne aujourd'hui un roman policier inscrit dans une réalité sociale précise et porteur d'un discours critique, voir contestataire, sur cette réalité sociale.

Apadeloup a écrit:

Je ne vois pas bien le lien entre le roman gothique et le roman noir

Ce n'est pas si simple quant on remonte à l'origine:

...le roman noir anglais ou roman gothique (XIX siècle), dont la fortune fût considérable et qui, selon Boileau-Narcejac " à contribué fortement a transformer profondément l'acte même de lire et a habitué un public de plus en plus vaste à jouir de certaines émotions qu'on redoute habituellement d'éprouver"

Ce type de roman a usé et abusé des évènements terrifiants et des phénomènes étranges qui recevaient, au bout du compte, des explications parfaitement rationnelles. La critique a parlé à son propos de "récit à mystères expliqués".C'est ainsi que dans les Mystères d'Udolphe de Mrs. Ann Radcliffe, la disparition d'un des personnages Ludovico, ressortit tout a fait au problème de la chambre close, mais son explication est des plus convenues, quoique gothique en diable!

Le texte est trop long mais je peux mettre la liste des autres romans citées comme références du genre, si ça vous intéresse!

Source: Le Polar. Editions Larousse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vesperlord.unblog.fr
zaza
Citoyen vampire
Citoyen vampire


Nombre de messages : 731
Age : 37
Date d'inscription : 21/04/2005

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Mar 20 Nov 2007, 19:07

Juste comme ça au passage, si vous cherchez des ouvrages ou même articles sur la littérature gothique ( la vraie), les travaux d'Hélène Machinal sont très intéressants.

Et je crois que Virgile nous décrit les pulp novels, ces romans très ancrés dans la réalité sociale de leur époque d'écriture. Ils étaient très bon marché, ce qui a permis leur développement assez rapide.

Et enfin, toujours au passage, Chandler disait très humblement "écrire pour cux qui remuent les lèvres en lisant".

voilà, c'est un peu HS, mais j'avais envie de partager ça avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
senhal
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire


Nombre de messages : 2991
Age : 34
Localisation : Villeurbanne
Famille :
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Mar 20 Nov 2007, 19:36

Merci pour ton éclairage Virgile, c'est simple et concis.

zaza, "pulp novel", je pensais que ça désignait de la littérature plutôt érotique... rien à voir ?
zaza a écrit:

Juste comme ça au passage, si vous cherchez des ouvrages ou même articles sur la littérature gothique ( la vraie), les travaux d'Hélène Machinal sont très intéressants.
Sinon il y a Roger Bozzetto (pour les vampires et le fantastique en général aussi, d'ailleurs) : Cours universitaire en ligne.

Apas a écrit:
Quels sont les livres qui en sont les dignes représentants ?

Tu as une bibliographie sur l'article de la Wikipédia, que je n'ai en fait que partiellement copié. Mais on peu rentrer dans la matière en parlant de nos lectures.

J'ai par exemple lu un roman vraiment typiquement gothique avec The Monk (Le Moine) de M. G. Lewis (trad. de Artaud). C'est l'histoire de la complète dépravation d'un moine, qui s'enfonce de plus en plus loin dans la perversité et va jusqu'à vendre son âme au diable. Il commence son programme avec un viol et finit dans l'inceste et le matricide. Comme c'est généralement le cas pour le roman gothique, il y a beaucoup de mise en abîme (récit dans le récit) où l'on croise le juif errant, la nonne sanglante, etc. L'ambiance est proprement horrifique, vieilles demeures, catacombes, couvent etc. Les rituels d'invocation de Lucifer sont fascinants, le tout est une plongée dans le pur roman gothique délivré de tout tabous. Parmi ceux que j'ai lus, c'est celui-là que je conseillerais, avant même chef d'oeuvre de Potocki, Le Manuscrit trouvé à Saragosse qui va lui, bien au delà du roman gothique, même s'il en est un, à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heksen.fr/
Virgile
Citoyen vampire
Citoyen vampire


Nombre de messages : 467
Age : 280
Famille :
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Mar 20 Nov 2007, 20:11

zaza a écrit:

Et je crois que Virgile nous décrit les pulp novels, ces romans très ancrés dans la réalité sociale de leur époque d'écriture. Ils étaient très bon marché, ce qui a permis leur développement assez rapide.

En effet celà se rapproche des pulps, en fait le pulp était aux romans (noirs, gothiques, policiers) ce qu'est le Shōnen Jump est aujourd'hui aux mangas, ils ont vu naître dans leurs pages les futurs grands auteurs : Isaac Asimov, Ray Bradbury, H.P.Lovecraft. Le Black Mask était spécialisé dans les nouvelles policières, c'est dans ces pages que furent révélés les Raymond Chandler, Raoul Whitfield, Horace Mc Coy, Paul Cain... mais aussi celui qui fût leur chef de file: Dashiell Hammett, créateur du personnage de Sam Spade et unanimement considéré comme le père du roman noir (il est l'auteur du Faucon Maltais... il n'est pas besoin d'en citer plus) vinrent aprés les Ellroy, Westlake, Caleb Carr...

Tout un univers, vaste, vaste, vaste...


Dernière édition par le Mar 20 Nov 2007, 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vesperlord.unblog.fr
senhal
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire


Nombre de messages : 2991
Age : 34
Localisation : Villeurbanne
Famille :
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Mar 20 Nov 2007, 21:12

Vi d'accord mais ça c'est le pulp des pulp magazines, l'appellation "pulp novel" (donc roman, pas nouvelle, les auteurs dont tu parles se sont fait connaître grâce à des nouvelles publiées effectivement sur ce support papier de mauvaise qualité appelé pulp) précisément. Enfin bref, on va ptet pas tergiverser pendant des heures sur le vocabulaire (oui, j'ai cherché) et revenir au sujet initial. Parlez-nous un peu de vos lectures en la matière (ou de ce que vous pensez être de la littérature gothique, sans en être certain : on peut débattre) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heksen.fr/
Malaïka
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire


Nombre de messages : 453
Age : 223
Localisation : dans ma crypte avec mes hurlements
Famille :
Date d'inscription : 27/04/2005

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Mer 21 Nov 2007, 17:41

Pour ceux qui veulent découvrir la littérature gothique de la fin du XVIIIe siècle, je vous conseille une excellente anthologie parue chez Robert Laffont (dans la collection "Bouquins") et qui s'intitule Romans terrifiants. Elle a le mérite de réunir :

- Le Château d'Otrante de Horace Walpole
- L'Italien ou le Confessionnal des Pénitents Noirs d'Ann Radcliffe
- Le Moine de M.G. Lewis (qui est aussi de loin mon préféré ! ^^)
- Les Elixirs du Diable de E.T.A. Hoffmann
- Melmoth ou l'Homme errant de Charles Robert Maturin.
En théorie, vous devriez la trouver dans n'importe quelle bibliothèque qui se respecte ! read



Ce qui m'attire plus particulièrement dans ce genre de littérature, c'est la manière dont le décor et l'atmosphère sont travaillés : la noirceur et la désolation symbolique qu'ils dégagent sont bichonnés à tel point que ces paysages deviennent aussi oppressants que certains personnages, allant jusqu'à nous hanter une fois le livre refermé. Il n'est dès lors pas étonnant que le roman gothique ait passionné les foules et influencé plusieurs générations d'écrivains, du XIXe siècle à aujourd'hui (cf. Nathalie Bernard, Virginia Schilli, Estelle Valls de Gomis...).

Au XIXe siècle en France, il donne naissance au mouvement frénétique, une branche sombre du romantisme traumatisée par les exactions sanglantes de la Révolution, qui est plus une "tendance" littéraire qu'une école à proprement parler. Surgissent alors des têtes coupées, des vierges effarouchées perdues dans un château obscur dont les murs témoignent d'un effroyable passé, des "gothic villains" misanthropes à souhait quand ils ne sont pas exaltés par quelque horrible monomanie... Bref, tel est le credo gothico-frénétique que vous pouvez retrouver dans Le Château d'Eppstein et Les Mille et un Fantômes d'Alexandre Dumas père, La Baronne trépassée de Ponson du Terrail, Champavert du lycanthrope Pétrus Borel, Han d'Islande de Victor Hugo (on trouve aussi l'influence de la littérature gothique dans Notre-Dame de Paris), les poèmes de Lautréamont et d'Aloysius Bertrand, quelques nouvelles de Villiers de l'Isle-Adam aussi...
Et ce, sans oublier les fiançailles du gothique avec le genre fantastique. ^^

Côté littérature britannique, il y a aussi les poèmes d'Emily Brontë ainsi que son roman Les Hauts de Hurlevent....

Selon Joëlle Prungnaud, la littérature gothique se perpétue en outre dans certaines thématiques de la Décadence, notamment avec Huysmans. Si vous souhaitez approfondir la chose, je vous conseille de lire ses passionnants travaux, notamment son essai Gothique et décadence. Recherche sur la continuité d'un mythe et d'un genre au XIXe siècle en Grande-Bretagne et en France (Champion, 1997) qui contient une foule de références bibliographiques accompagnées d'excellentes analyses. Jean Marigny en parle mieux que moi dans son compte-rendu paru dans la revue Romantisme (n°102, 1998)...

_________________
Recueil d'histoires vampiriques : Les Anges de l'Ombre aux Editions du Petit Caveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m.malaika.free.fr
Astraël
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé


Nombre de messages : 191
Age : 629
Localisation : A l'ombre des cyprès d'Ossemont (90)
Famille :
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Mer 21 Nov 2007, 21:53

Avis aux amateurs : Le Moine de Lewis est disponible sur :
http://www.ebooksgratuits.com/ebooks.php

Sinon je n'ai lu que Le Manuscrit trouvé à Saragosse.

Au fait je voudrais savoir pourquoi Carmilla n'est pas rataché à ce style, je pense que ce livre correspond pourtant aux critères du genre ...
De même je suis surpris que le Marquis de Sade n'ait pas encore été cité, certains n'hésitent pas à le ratacher à ce courant littéraire.


Dernière édition par le Dim 09 Déc 2007, 09:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astraël
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé


Nombre de messages : 191
Age : 629
Localisation : A l'ombre des cyprès d'Ossemont (90)
Famille :
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Ven 23 Nov 2007, 15:18

Astraël a écrit:
Avis aux amateurs : Le Moine de Lewis est disponible sur :
http://www.ebooksgratuits.com/ebooks.php

De même que Vathek de Beckford


Dernière édition par le Dim 09 Déc 2007, 09:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza
Citoyen vampire
Citoyen vampire


Nombre de messages : 731
Age : 37
Date d'inscription : 21/04/2005

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Sam 24 Nov 2007, 12:31

J'avais beaucoup aimé "Le Moine" de Lewis. L'ambiance sombre, les tourments du personnage. Le style de la narration m'avait fait découvrir cette littérature "gothique" lorsque je ne la connaissais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazyangel
Citoyen vampire
Citoyen vampire


Nombre de messages : 572
Famille :
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Dim 25 Nov 2007, 19:05

dans quelle catégorie peux t'on classer Sire Cedric?
je viens de terminer dreamworld,un ensemble de différentes nouvelles,il est vrai que c'est assez différent d'Angemort et de Déchirures,mais personellement j'ai bien aimé..
spécialement"muse" et "requiem".
j'y retrouve l'obssession du sang,la perversion et son amour des lapins..(les lapins ça m'intrigue,mais peut etre que c'est une réminiscence d'"Alice au pays des merveilles".
si certains l'ont lus,qu'en ont ils pensés?

_________________
Ne fermes jamais les yeux,car même si tu te reposes......rien ne s'arrette jamais,les choses empirent c'est tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
senhal
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire


Nombre de messages : 2991
Age : 34
Localisation : Villeurbanne
Famille :
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Ven 07 Déc 2007, 19:46

Ouah, merci Malaïka pour ton message éclairé et éclairant et le "Bouquins" est d'ores et déjà sur ma liste de livres "to buy".

L'oeuvre du Marquis de Sade comporte en effet des éléments gothiques, comme l'architecture notamment (abbaye, château) ou la structure de "récit dans le récit", ou encore les thématiques commes les sévices et la torture, sans pour autant, à mon avis, qu'on puisse dire qu'une de ses oeuvres corresponde totalement à ce genre. Sade aime croiser, mettre un peu de ça et de ça, du conte philosophique, du roman picaresque, de l'utopie, de la parodie etc. C'est assez batard. Ce n'est pas le parangon du récit gothique quoi, même si on peut le citer.

Je pense en effet que la novella de Sheridan le Fanu, Carmilla, peut être qualifiée de gothique.

Je ne sais pas, crazyangel, dans quelle catégorie peuvent être rangés les écrits de Sire Cédric. Dans ce que j'ai lu de lui, quelques nouvelles seulement, j'aurais parlé de fantastique, sans noter beaucoup d'éléments gothiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heksen.fr/
banana split
Crocs de lait
Crocs de lait


Nombre de messages : 1
Age : 24
Famille :
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Dim 18 Jan 2009, 11:12

salut !
mon TPE est consacré au fantastique, c'est pourquoi je dois parler un moment du roman noir / gothique ...
donc, si j'ai bien compris , le roman noir donne une explication rationnelle aux mysteres presents tout le long de l'histoire
mais et le roman gothique?
J'ai lu le diable amoureux de jacques Cazotte, dernierement, et il est vrai que j'ai été un peu déçu, l'histoire est bien mais, à mon sens, le coté angoissant, mysterieux n'est pas assez développé, enfin ce livre est plutot dans le genre fantastique.
Mais, je pense que je vais lire le Moine qui m'a l'air très interessant...
En esperant des réponses !
Aidez moi svp ! tristounet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La littérature gothique (et le roman noir)   Aujourd'hui à 14:33

Revenir en haut Aller en bas
 
La littérature gothique (et le roman noir)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Littérature frénétique
» Les fratries dans la littérature
» La peur dans la Littérature
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» Littérature Jeunesse : les vampires, c'est bien mais il doit bien y avoir autre chose...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de discussion de la ville des vampires :: AUBERGE DES IMMORTELS :: Littérature Vampirique-
Sauter vers: