Bienvenue sur le forum de discussion de la ville des vampires


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Aidez le forumAidez le forum  

Partagez | 
 

 [auteur] Dumas et les créatures du la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lysisca
Grande Louve
Grande Louve
avatar

Nombre de messages : 5067
Age : 33
Localisation : Bonne question...Où suis-je?
Famille :
Date d'inscription : 21/04/2005

MessageSujet: [auteur] Dumas et les créatures du la nuit   Dim 17 Juin 2007, 16:23

Dumas n’est pas à proprement parler un spécialiste de la littérature fantastique. Cependant, il a écrit plusieurs nouvelles (essentiellement regroupée dans un recueil « Mille et un fantômes ») à ce sujet. Deux romans notamment sont connus, qui ont la particularité d’être parus sous forme de nouvelles tirées de certains chapitres desdites histoires.


La Dame pâle (1849)

« Au cours d’une soirée mondaine où les convives se racontent des histoires à l’envi, la dame pâle prend soudain la parole et commence à raconter une étrange histoire afin d’expliquer à ses compagnons pourquoi elle est aussi pâle.
Toute jeune femme, la jeune Hedwige, Polonaise née à Sandomir, voit son pays envahi par la Russie. Le château de son père est sur le point d’être assiégé et celui-ci supplie alors la jeune fille de fuir vers les Carpathes dans un couvent où sa mère avait auparavant déjà trouvée refuge. La jeune femme sait qu’en abandonnant son père celui-ci se fera très certainement tuer avec ses hommes, mais elle suit pourtant l’ordre de son père et choisit de fuir pour avoir une chance de vivre. Mais sur le chemin, son convoi est attaqué par des partisans, menés par le sombre Kostaki. Seul l’arrivée in extremis de son frère aîné Grégoriska sauvera la jeune fille de la mort. Gregoriska règne sur le château des Brancovan, blond et réservé là où son demi-frère Kostaki est impulsif et ténébreux, lui qui règne sur la campagne sauvage. La jeune femme va rapidement faire la rencontre de la mère des deux jeunes hommes, la vieille Princesse Brancovan et au sein du château, Hedwige va devenir l’enjeu de la lutte et de la haine à mort des deux frères ennemis, tous deux emplis d’un profond amour pour la jeune femme, chacun à leur façon, de la violence à la courtoisie excessive. Mais Hedwige aime de tout son cœur le beau et tendre Gregoriska et pourtant cet amour sera très rapidement impossible. Car une sombre malédiction pèse sur la famille Brancovan et le terrible Kostaki ne laissera pas s’accomplir cette union et reviendra même d’entre les morts. Car Kostaki est un vampire… »

Ce récit est à la croisée entre le court roman et la longue nouvelle. Ce texte va nous plonger dans le romantisme noir et le fantastique, dans une sombre histoire de vampire, d’amour et de haine. Certaines descriptions sont magnifiques et les antagonismes entre les deux personnages renvoient à la dualité des paysages des Carpathes que nous décrit l’auteur. Le jeu de symétrie entre l’aridité et la flore épanouie, la désolation et l’allégresse trouvent un écho dans l’opposition des deux frères ennemis.

A travers cette sombre histoire de mort amoureux, le lecteur assiste à la lutte entre le Bien et le Mal, l’ombre et la lumière – d’ailleurs symbolisée par le blond Gregoriska et le brun ténébreux Kostaki. Ce petit récit ne renouvellera pas le genre si vous êtes adepte d’histoires de vampire, mais il démontre une fois encore le talent et la force narrative d’Alexandre Dumas.

Une partie de cette œuvre est parue sous forme de nouvelles intitulées « Le baiser du vampire » et «Les monts Carpates ». Le recueil « Mille et un fantômes » réunit quand à lui 4 nouvelles tirées de La Dame pâle : «Les monts Carpathes », « Le château de Brankovan », « Les deux frères », » Le monastère de Hango »


Le meneur de loups (1857)

"Une fois par an, le diable se réincarne sur terre sous la forme d'un loup noir. Durant ce jour fatidique, son enveloppe mortelle le rend vulnérable. C'est pourquoi, en cette année 1780, lorsque le diable se trouve pourchassé par la meute du seigneur Jean, dans les environs d'Haramont, il va chercher refuge dans la cabane d'un pauvre sabotier nommé Thibault.
La première surprise passée, Thibault décide d'accepter un pacte avec le diable. A chaque fois qu'il souhaitera du mal à quelqu'un, son voeu sera exaucé et le diable s'appropriera un cheveu de Thibault. Ce n'est pas que le sabotier soit un mauvais homme. Mais il est pauvre, le seigneur n'a guère d'égards pour lui, et il est de plus de nature envieuse. C'est ce mauvais penchant qui entraînera Thibault à répandre le mal autour de lui. Semant l'effroi, craint par les hommes, Thibault n'a plus d'autre compagnie que celle des loups avec qui il parcourt la forêt. »

Ce roman, qui fait partie des quelques récits fantastiques de Dumas, se rapproche également de ses oeuvres les plus personnelles. L'action se déroule en effet dans la région où Dumas est né, et le récit est tiré de ses souvenirs d'enfance, et plus précisément de ceux de Mocquet, l'ancien garde-chasse de son père. Sous couvert de fantastique donc, Dumas laisser percer son affection pour ces lieux qui lui sont familiers, et sa nostalgie pour cette époque heureuse.

Le meneur de loups est également intéressant du fait de sa date de création. En effet, à cette époque le genre fantastique était en train de tomber en désuétude, ce qui n'a pas empêché l'auteur de s'y consacrer, un peu comme s'il avait voulu aller à contre-courant. D'ailleurs, qu'il s'agisse de l'atmosphère, du déroulement de l'intrigue ou des situations dramatiques, le roman est parfaitement réussi. A ce titre, il se rapproche beaucoup plus des récits allemands que des romans fantastiques anglais, souvent un peu mièvres, écueil que Dumas a su éviter. On peut également y voir une réflexion, modeste il est vrai, sur la religion et la foi, la fin du roman en est d'ailleurs une parfaite illustration.

Une partie de cette œuvre est parue sous forme de nouvelle intitulée "Le loup noir"


Source : http://www.dumaspere.com/pages/dictionnaire/vampire.html


_________________
Prend le loup pour frère car il connait l'ordre des forêts



L'esprit suit-il une trajectoire chaotique déterministe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[auteur] Dumas et les créatures du la nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Belleville Story de Malherbe et Perriot
» Théo Toutou d'Ivan Pommaux
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant
» Le journal de Tite Kubo! (Les interviews de l''auteur)
» P.G Wodehouse : auteur comique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de discussion de la ville des vampires :: AUBERGE DES IMMORTELS :: Littérature Vampirique-
Sauter vers: