Bienvenue sur le forum de discussion de la ville des vampires


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Aidez le forumAidez le forum  

Partagez | 
 

 questions existentielles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 15 ... 26  Suivant
AuteurMessage
akri
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 4426
Age : 35
Localisation : quelque part dans l'ombre
Famille :
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: questions existentielles   Dim 27 Fév 2011, 22:35

C'est que trop souvent en effet on le rejete parce qu'on se demande ce que ça nous coûtera par la suite.
Il y a aussi qu'en restant comme on est, c'est plus rassurant, on ne sait pas ce qui nous attend.
Il faut apprendre à être heureux sans voir tout le temps ce qui pourrait venir ruiner ce bonheur et c'est ce qu'il y a de plus difficile.
Je t'aime aussi Alexander rire7

Tolstoi ou Hugo?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DarkMagou
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé
avatar

Nombre de messages : 317
Age : 30
Localisation : Spectacle déambulatoire
Famille :
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: questions existentielles   Dim 27 Fév 2011, 22:58

Mais, nous visualisons notre propre notion du bonheur. L'histoire des 100000 yens par exemple, est-ce un bonheur dans l'absolu? Peut être que le personnage a visualisé l'issue de l'obtention de cet argent, une existence mieux lotie, admettons (là j'extrapole. )
Le bonheur en ce cas serait plutôt couplé à l'inconnu, on ne sait pas se qui est derrière ces 100000 yens. On préfère rester dans ce que l'on connait que de sauter, la tête vers les étoiles, foncer vers l'aventure. On ne sait pas si c'est un bonheur, si je me suis bien positionnée dans votre contexte.
Il y a aussi, par opposition, le rejet du bonheur simple, pour des beaux tourments de l'âme torturée. Vivre la passion, souffrir dans les bourbiers de l'âme noyée au lieu de vivre tranquillement et heureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moule-a-gau.fr
Alexander
Citoyen vampire
Citoyen vampire
avatar

Nombre de messages : 750
Age : 25
Localisation : Dans les abysses de l'oubli
Famille :
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: Re: questions existentielles   Lun 28 Fév 2011, 06:14

Bah après c'est un exemple comme tant d'autre! Et puis c'était un anime pas un cour de philo' donc bon. x)
Mais justement, je pense qu'Akri tien le bon bout! Rejeter le bonheur de peur de ce qu'il y a après!

Je vais dire Hugo, parce qu'à par Guerre et Paix, j'en connais pas des masses avec Tosltoï!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/111044884
caro
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 43
Localisation : un coin de verdure
Famille :
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: questions existentielles   Lun 28 Fév 2011, 07:51

Là, alex, ton personnage semble vouloir rejeter "le bonheur" (nous ne nous étalerons pas sur la notion l'argent fait-il le bonheur ...) que quelqu'un d'autre veut lui offrir : évidemment, on est bien conditionné pour peser le pour et le contre et au final tout rejeter en bloc à cause des conséquences qu'il faudrait assumer ...

Mais qu'en est-il du bonheur que tu as décidé de t'octroyer toi ? si toi tu décides qu'en faisant ou en ne faisant pas telle chose, tu serais heureux ? c'est ta décision, tu l'as mûri et réfléchi ! là je pense que le bonheur est accessible, envisageable et réel .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysisca
Grande Louve
Grande Louve
avatar

Nombre de messages : 5067
Age : 33
Localisation : Bonne question...Où suis-je?
Famille :
Date d'inscription : 21/04/2005

MessageSujet: Re: questions existentielles   Lun 28 Fév 2011, 07:55

Et puis sans rejeter le bonheur, c'est très facile de passer à côté. Ne pas profiter de toutes les petites choses, des petits moments qui mettent le monde entre parenthèses...Ca n'est pas forcément rejeter le bonheur consciemment. C'est juste rater le train.

_________________
Prend le loup pour frère car il connait l'ordre des forêts



L'esprit suit-il une trajectoire chaotique déterministe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caro
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 43
Localisation : un coin de verdure
Famille :
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: questions existentielles   Lun 28 Fév 2011, 07:58

je suis tout à fait d'accord avec toi, pleins de facteurs existentiels font que la plupart du temps on passe à côté de quelque chose de mieux ...je crois que c'est pour ça qu'on a inventé le mot regret ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akri
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 4426
Age : 35
Localisation : quelque part dans l'ombre
Famille :
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: questions existentielles   Lun 28 Fév 2011, 13:36

Et c'est mieux d'avoir des regrets ou des remords?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caro
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 43
Localisation : un coin de verdure
Famille :
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: questions existentielles   Lun 28 Fév 2011, 13:39

Je ne sais pas. Pour moi, les regrets font suite à quelque chose que tu n'as pas fait. Les remords sont la conséquence de quelque chose que tu as fait ... mais que tu regrettes ! je ne saurais pas te dire lequel est le pire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysisca
Grande Louve
Grande Louve
avatar

Nombre de messages : 5067
Age : 33
Localisation : Bonne question...Où suis-je?
Famille :
Date d'inscription : 21/04/2005

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mar 01 Mar 2011, 07:54

akri a écrit:
Et c'est mieux d'avoir des regrets ou des remords?

Dans ma famille, on dit qu'il vaut mieux avoir des remords que des regrets. Je ne sais qu'en penser. Ca dépend de quoi on parle je suppose...De la gravité des regrets ou des remords en question.

_________________
Prend le loup pour frère car il connait l'ordre des forêts



L'esprit suit-il une trajectoire chaotique déterministe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caro
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 43
Localisation : un coin de verdure
Famille :
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mar 01 Mar 2011, 08:06

"il vaut mieux avoir des remords que des regrets "

on en revient à la prise de décision : le remord vient après l'action tandis que le regret vient après l'inaction ...enfin, c'est une vision personnelle de la chose, mais en gros ça voudrait dire qu'il faut prendre ses responsabilités et agir ( agir c'est exister, non ?). Que ne pas agir est encore plus destructeur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requiem666
Pipistrelle
Pipistrelle
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 38
Famille :
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mar 01 Mar 2011, 14:44

Vivre avec des remords ou des regrets j'appelle pas ça vivre moi, vivre avec des remords c'est vivre au passé et les regrets sont souvent un acte que nous n'avons pas accompli, quelque chose au moment présent je préfère me tourner vers l'avenir
enfin je sais pas si vous me suivez là mais j'me comprend lol l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akri
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 4426
Age : 35
Localisation : quelque part dans l'ombre
Famille :
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mar 01 Mar 2011, 15:20

On m'a dit souvent en effet qu'il vaut mieux vivre avec des remords que des regrets parce qu'au moins ainsi ça prouve qu'on a fait quelque chose. Mais bon...

Comment on arrive à vivre avec le vide?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requiem666
Pipistrelle
Pipistrelle
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 38
Famille :
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mar 01 Mar 2011, 15:56

il n'y a jamais de vie vide, il y a toujours un choix à faire quel qu'il soit.
le vide est ce qui ce trouve précisément entre le + et le - , le yin et le yang, le but de la vie est de remplir ce vide.

va ce faire prendre pour un dingue

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stavroguine Oulianov
Primogene Malkavien
Primogene Malkavien
avatar

Nombre de messages : 1778
Age : 28
Localisation : Cité de verre
Famille :
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mar 01 Mar 2011, 21:03

Pouet.

vide comme élément du système où grandit le non-vide, ses échos. vide comme suite à l'intérieur. comme renard, il faut apprivoiser les bêtes du vide et ne pas s'y laisser trop dévorer. mais nous voilà poisson, entres actions molles et passivité active. alors, je ne sais. l'accepter si on ne peut. le remplir d'acceptation. n'est vide que le plein, n'est plein que le vide.

l'autre au nom de requiem qui tente sa course pour ne pas paraître dingue.
quand le discours du sage ne devrait avoir de crainte à craindre hors de ses viscères. tu ne peux dire que but a une vie et parler de yin et yang en un mot. yin-yang-tao dit qu'il faut sentir l'univers en soi. particule infime tout ça te dépasse jeune étal d'éclairs et toi gobuleux devant le retard tu cherches. le miroir reste toujours à briser plus fort. _ on peut parler d'un crâne vide, mais il y a toujours des parois qui définissent le vide. apprendre, comprendre les parois et la chaleur. la matière grise souvent est invisible pour celui qui respire son soufre. trois poumons n'aideront à rien quand la racine sert le biais. dignes petites cellules de papier.

ni remords ni autres décorations floues qui t'empêchent de voir. concret est le flux du rouge en toi, te sentir il t'y peut peut-être à force de repisrer. tes litanies t'essoufflent sans doute mais vois. vois le mécanisme qui respire, ses nombreux yeux en la machine des voix. I don't know why but I still try to smile. accepte ta machine, comprends ses couleurs. ensuite, tout le reste te semblera si peu (beaucoup) globuleux comparé à la cohérence. celui qui ne respire que son or et s'étouffe des cuivres altiers. d'innombrables papillons-couteaux sur ton corps, contents de ne plus être chenilles-papiers-mâchés.

tu saurais entendre le hurlement de la lune?
seul le vide pourrait sans doute pleinement t'aider...

J'ai tort
mâchez

j'me comprend lol

_________________
Non.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
War
Erudit vampire
Erudit vampire
avatar

Nombre de messages : 1140
Age : 43
Localisation : cellule capitonnée
Famille :
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mar 01 Mar 2011, 21:31

Nom.
Le vide est plus présent que le plein et dévore toujours ce qui l'entoure. Je préfère de loin les remords et les regrets issus de mauvais choix.

Sans vie, vide, VIe de.

Coin coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DarkMagou
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé
avatar

Nombre de messages : 317
Age : 30
Localisation : Spectacle déambulatoire
Famille :
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mar 01 Mar 2011, 22:09

A y réfléchir, le remord semble mieux que le regret, à mon sens. Étant donné que l'on regrette quelque chose que l'on a pas fait...Le remord, on a vécu quelque chose pour le ressentir. Passé à l'action, donné la forme, l'existence à la chose. On l'a VECU.
Les regrets sont une projection dans un passé hypothétique. Ça sonne presque comme hypothermique, hypermétrope, mais atrophié. Une supposition d'un fait qui aurait pu.
Aurait, et si, avec des si on guérirait des malkaviniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moule-a-gau.fr
Lysisca
Grande Louve
Grande Louve
avatar

Nombre de messages : 5067
Age : 33
Localisation : Bonne question...Où suis-je?
Famille :
Date d'inscription : 21/04/2005

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mer 02 Mar 2011, 07:52

akri a écrit:
Comment on arrive à vivre avec le vide?

Vide de quoi? Le vide est partout. Question d'échelle. Mais pour l'esprit humain, c'est généralement psychologique (le verre à moitié vide ou à moitié plein). Une projection de la pensée ou quelque chose du genre...


_________________
Prend le loup pour frère car il connait l'ordre des forêts



L'esprit suit-il une trajectoire chaotique déterministe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caro
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 43
Localisation : un coin de verdure
Famille :
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mer 02 Mar 2011, 08:17

Le vide, question d'échelle ... oui, parfois faire le vide volontairement est une question de survie ... certaines personnes se noient dans 2 cm de vide et d'autres savourent la plénitude d'un océan de vide ... aprés, c'est une question de philosophie de la vie. Moi, je vois toujours le verre plein, parce que je me dis que "1 tien vaut mieux que 2 tu l'auras !"
Les passages à vide sont cependant nécessaires pour se ressourcer, se recentrer sur soi-même et faire le point ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akri
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 4426
Age : 35
Localisation : quelque part dans l'ombre
Famille :
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mer 02 Mar 2011, 14:39

Lysisca, c'est le vide de tout.
Quand on est plein, on ne comprend pas le vide, c'est iréel.
Mais voir qu'il n'y a rien là, il n'y aura rien plus tard et n'avait rien avant. Juste un néant.
C'est un vide.
On est rien.
On ne deviendra rien.

Et comment on sait que c'est réel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caro
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 43
Localisation : un coin de verdure
Famille :
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mer 02 Mar 2011, 14:52

Le réel c'est celui qui fait mal .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle666
Erudit vampire
Erudit vampire
avatar

Nombre de messages : 1753
Age : 29
Localisation : ...
Famille :
Date d'inscription : 24/06/2010

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mer 02 Mar 2011, 15:15

C'est une question plutôt angoissante. Mais je dis comme Caro. Quand on souffre vraiment sans échappatoire, on se maudit d'être réel et que les choses le soient.
A savoir si on parle de sensation ou si on doit aussi penser des réalité dont l'existence n'a pas été prouvé comme la matrice --'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle666
Erudit vampire
Erudit vampire
avatar

Nombre de messages : 1753
Age : 29
Localisation : ...
Famille :
Date d'inscription : 24/06/2010

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mer 02 Mar 2011, 15:24

Plutôt matrix version doute de sois même. Ce serait une bonne excuse pour dire qu'on n'est pas responsable de ce qui ne va pas dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysisca
Grande Louve
Grande Louve
avatar

Nombre de messages : 5067
Age : 33
Localisation : Bonne question...Où suis-je?
Famille :
Date d'inscription : 21/04/2005

MessageSujet: Re: questions existentielles   Jeu 03 Mar 2011, 08:16

akri a écrit:
Et comment on sait que c'est réel?

On ne sais pas. Mais comme notre esprit cherche généralement le côté rassurant des choses, on pense que...


caro a écrit:
Le réel c'est celui qui fait mal .

Pas forcément. Quand ça fait mal tu te sens vivre (ou tu crois que tu tu sens vivre) mais tu peux aussi te sentir vivant quand ça ne fait pas mal. Question de caractère je suppose. Encore cette question du verre à moitié vide ou à moitié plein.
Et puis encore une fois comment savoir si c'est réel ou pas? C'est peut-être juste une projection de l'esprit.

_________________
Prend le loup pour frère car il connait l'ordre des forêts



L'esprit suit-il une trajectoire chaotique déterministe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caro
Mathusalem
Mathusalem
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 43
Localisation : un coin de verdure
Famille :
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: questions existentielles   Jeu 03 Mar 2011, 08:44

L'existence est une suite de bien et de mal. Suivant son caractère et sa manière d'être , on fait pencher volontairement (ou du moins on essaie) la balance d'un côté ou de l'autre. Mais le fait d'être bien ou d'être mal résulte d'une action qu'on a mené et qui aboutit à un de ces sentiments je crois ... et l'action est inhérente à la réalité.
Même si c'est une projection de l'esprit, elle part toujours d'une réalité ? si je fais ça, ça fera du bien ou ça fera du mal, mais là encore, le faire est une action, consciente ou pas.Enfin, c'est comme ça que je le conçois, avec mon histoire et ma façon de voir le monde, donc ça reste très subjectif ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle666
Erudit vampire
Erudit vampire
avatar

Nombre de messages : 1753
Age : 29
Localisation : ...
Famille :
Date d'inscription : 24/06/2010

MessageSujet: Re: questions existentielles   Jeu 03 Mar 2011, 09:04


Oui mais là on se rapproche du solipsisme Lysisca. Si la réalité n'est pas la réalité et que tout ceci est juste une projection d'un je ne sais quoi( qui serait nous sans matière, sans âme etc.) notre pensé et nôtre esprit reste pourtant actif et ..(je pense donc je suis) qu'importe la façon dont nous l'abordons nous avons une part de réel. Après elle n'est pas forcement idéal mais elle existe.
Faut-il que quelque chose soit vrai quand on le touche, vrai quand on l'écoute, pour être réel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: questions existentielles   

Revenir en haut Aller en bas
 
questions existentielles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 26Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 15 ... 26  Suivant
 Sujets similaires
-
» Questions existentielles
» EPISODES IV - V - VI - TOUTES LES QUESTIONS EXISTENTIELLES
» Les questions existentielles de la vie quotidienne
» Questions existentielles avant premier achat
» Questions existentielles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de discussion de la ville des vampires :: AUBERGE DES IMMORTELS :: La Couronne d'Or :: Nos amis les Forumeurs-
Sauter vers: