Bienvenue sur le forum de discussion de la ville des vampires


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Aidez le forumAidez le forum  

Partagez | 
 

 Vos textes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
vampire solitaire
Goule
Goule


Nombre de messages : 23
Age : 125
Localisation : et ouai je suis le seul à habiter à Calais
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Vos textes   Jeu 28 Déc 2006, 18:38

Temple astral


Ce soir, je te contemple,
Toi qui me donne la puissance,
Disque argenté, qui est mon temple,
Je ne te regarde pas sans indifférence,
J’attends ton apogée,
Pour enfin pouvoir évoluer,
Regouter au sang,
Et à la haine d’entant,
Cette nuit des personnes vont mourir,
Je tacherais de ne pas les faire souffrir,
Les autres, tout ceux qui me méprisait,
Vont agoniser.
[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stavroguine Oulianov
Primogene Malkavien
Primogene Malkavien


Nombre de messages : 1775
Age : 27
Localisation : Cité de verre
Famille :
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Vos textes   Ven 29 Déc 2006, 15:34

02h26 AM

Le Précipice des principes qui s’ouvre, énorme seuil sombre dont les marches sont limoneuses. Qu’on s’enlise, qu’on s’enlise. Veste d’amertume posée sur mes épaules tremblantes. Un coup dévastateur porté à l’équilibre de l’onde thermique. Une cristallisation acérée qui se détache du plafond. À bien observer sous la matière, on y retrouve d’énormes taches noires et virulentes. Les plaies de la plèbe. Logique, horriblement logique. L’amertume du pessimiste, la fierté maudite de l’illuminé. Je plante alors mes ongles dans mon crâne et hurle d’une rage d’automate. Meubler le malheur des euphémismes mensongers et du bonheur insoutenable. En s’imaginant que la loi de la gravité abdique pour la beauté de l’entreprise. La chute reste, et restera, inévitable. Tout est relatif. Les spores de l’angoisse sporadique, la prolifération de l’inaction velléitaire. L’extrapolation du néant laconique. Fauche ma jugulaire et repaît toi de mon émancipation sanglante. Le flot des pensées s’annonce puissant ce soir ; clore les barrages serait la chose la plus sage à faire. Sage ? Mais qu’est-ce donc que cette sagesse qui s’astreint à la sécurité de l’être ? Que la peau s’étire et que les yeux s’injectent de cette frénésie douloureuse ! Que le marteau de la folie écrase mes orbites ! Le sentiment brut, l’émotion qui me répugne. Les malus seront multiples, vous vous y perdrez. Le labyrinthe de la déraison, de l’infection et de l’aliénation vous attend. Larvaire, j’admire la dérive des houles. Le cosmos désapprouvé et la pression de la régression. Absurde et isolée, la sphère se destine à la faille. Les variations de la réflexion, telle l’image qui dépérit selon le contraste du dualisme. Le souffre corrosif qui voyage dans les poumons, l’asphyxie de l’imagination. La stagnation se poursuit, la marre est noircie. D’un os, brillant, je martèle ce rêve nuageux. Écho glauque dans la vallée de mes barreaux vertébraux. Le temps qui transperce toute chose, la dague temporelle qui entame tout vivant. L’introspection insomniaque oblige au développement maniaque. L’extériorisation n’amène qu’une faible compensation. Graviter dans l’existence du fardeau décisionnel. Amorphe métamorphose, morose disposition. Être consumé par l'idée, le propre de l'homme. Acculé au gouffre, mon sourire se fait glorifié. Un acharnement décharné. Défait, je m’amenuise à la ruine de la surcharge. Je m’écrase dans le néant et m’y répands. Que j’aimerais pouvoir m’y pendre, et ainsi distiller l’âcre saveur des cendres.

_________________
Non.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WitZ
Citoyen vampire
Citoyen vampire


Nombre de messages : 443
Age : 30
Localisation : Perdu au fond d'un museum
Famille :
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Vos textes   Lun 29 Jan 2007, 18:08

La rose des sentiments s'est enfouie dans mon coeur, déchirant mon âme de ses longues épines, emplissant le sang qui s'écoule en mon être de l'âpre parfum d'un désespoir fataliste.
A présent que je l'ai arraché à mon corps, le spectre de son arôme demeure dans mes veines, arrosant mon palais de ses effluves d'amertume, repoussant les raisons de mon geste pour la folie des regrets. Les pointes effilées de cette fleur fannée demeurent dans mes chairs, sombres cicatrices de souvenirs perdus qui instillent toujours leur poison en mon âme.
Le marteau de la sombre sagesse devrait panser ces plaies avec le baume du temps, mais en cette heure de résurrection, je continue à soufrir de ce triste fantôme qui hante mon esprit.
Quelle est cette folie qui me pousse à chercher, dans le jardin de la vie, une nouvelle rose à planter en mon être ? Ce cycle de douleur en appelant une autre semble ne jamais finir, et seule la mort pourra m'ôter ces ombres scarifiées, joyaux de ma vie, témoins de mon existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphetamine
Crocs de lait
Crocs de lait


Nombre de messages : 3
Age : 24
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Vos textes   Dim 04 Mar 2007, 13:53

Mon cher ange de douleur

Permetez mon ange que je vous prenne la main
Pour qu'enssemble nous tracions notre chemin
Mon coeur vous appartient
Je souhaite continuer a vivre dans ce rêve
Avec vous mon être de lumière
A mes yeux vous êtes si chèr
Vous n'êtes pas entré dans mon monde vous l'êtes simplement devenu...
Mes sentiments pour vous sont à nu
Et mon amour vous est avoué
Douce créature de mes pensées
Sans vous le monde n'est rien mon bien-aimé
Votre beauté est tel un rayon de lumière dans la nuit
Sans vous a quoi sert la vie?
La mienne vous appartient et je vous resterai fidèle
Car je reniererai tout ce qui n'est pas vous , mon amour éternel
A vos sentiments je m'abandonne
Dans ma tête votre doux prénom résonne
Ah immonde douleur ,immonde torture immonde distance...
Qui nous séparent et nous offancent
Ange déchu
Le destin nous a réuni comme prévu
Et d'un seul baisé
Nous nous somme trouvé pour l'éternité
Je vous murmure cette phrase si douce "je vous aime mon ange de douleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justinia
Pipistrelle
Pipistrelle


Nombre de messages : 59
Age : 26
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Vos textes   Ven 27 Avr 2007, 11:58

Et en exclusivité, vous avez droit à trois de mes précieux poèmes. aplaudit Alors, heureux? Mr.Red


Les esthètes

Ô rage éternelle qui blesse nos coeurs !
Ô funeste mélodie qui s'impose en pleurs !
Je n'ai, pour ma déchéance, que ce gouffre béant
Qui attend, sagement, que je plonge dans ses entrailles.

Âme sombre qui se noie en dandy
Dans l'art tout entier, de Caravage à Dali
Et qui, par un sortilège, s'enfonce dans sa déréliction
Je ne suis pour cet homme qu'une poupée de chiffons.

Epoque révolue
Créatures déchues
Le temps des esthètes est-il vraiment perdu?

Femme nue au regard lointain
Qui dévoile sur la toile ses atouts chagrins
Car son esquisse ne sourit ni ne soupire plus
Par un mortel coup de crayon, son coeur s'est tut.

Epoque révolue
Créatures déchues
Le temps des esthètes est-il vraiment perdu?


Profanato

Les flammes infernales hurlent et gémissent
L'entraînent en un souffle dans leur boîte à malices
Des ténèbres grandissantes, l'horreur s'est éveillée
Dissipant brutalement beauté et sérénité

L'horreur tapie dans l'ombre de son âme
Dissimulée, enfouie, a aiguisé sa lame
Elle prend de l'envergure dans l'édifice du temps
Prête à bondir, secoue la tête nerveusement

Les corps se décomposent dans l'église souillée
Ravagée, profanée, par des monstres sacrés
Créatures rampantes, errantes, dégénérées
La Vierge Immaculée en vain invoquée

L'image noircie de l'humaine folie
La nuit permettant toutes les orgies
Le Sexe et la Mort en un besoin figé
Le destin de l'Homme en une croix renversée

La poupée

Quelle est cette fillette au regard voilé?
Cette silencieuse poupée que personne ne connaît?
Cette enfant solitaire assise dans un coin?
Elle aimerait fuir la bassesse des humains
Mais elle ne s'enfuit que dans ses pensées

Salie par les hommes, innocence souillée
N'étant plus qu'une ombre sous le masque du paraître
Torture d'un silence qui écrase l'être
Et réduit à la haine les sentiments muets.



Vous en pensez coââ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shinigami-mélody
Citoyen vampire
Citoyen vampire


Nombre de messages : 487
Age : 27
Localisation : Quelque part dans la nuit noire, comme mon âme
Famille :
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: POEME de shinigami....   Lun 30 Avr 2007, 15:45

J'ai vue qu'il y avait beaucoup de partie dessin mais pas de poeme donc je met les mieu ^^. read


Voilà quelques mots.

Voilà quelques mots posés sur le papier
Pour te confier, à toi qui me lis, mes sentiments et pensées

Que puis-je te dire...
J'ai peur de souffrir

Et quand je regarde au plus profond de moi
C'est un trou noir et sans fond que je vois

C'est ainsi je n'y peux rien
Et pour moi desormais on ne peut plus rien

Si ce n'est m'offrir votre amitié et accepter la mienne
C'est comme ça que je suis heureuse d'être humaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hakim
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé


Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Vos textes   Lun 30 Avr 2007, 15:50

jolie texte shini tu devrais aussi metre tes autres textes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shinigami-mélody
Citoyen vampire
Citoyen vampire


Nombre de messages : 487
Age : 27
Localisation : Quelque part dans la nuit noire, comme mon âme
Famille :
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: Vos textes   Lun 30 Avr 2007, 16:09

merci et oui je les méttré mais pas d'un coup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Galerie Esmeril   Mar 01 Mai 2007, 09:44

Bon beh à mon tour alors ^^
Je ne mettrais pas de suite mes dessins car vu ceux des autres là ... bah je desespère Mr. Green
Jsute quelque un en plus des poèmes.
Le dernier en date :

Elle marche en reine, invisible

Les derniers rayons quittent la terre d'un soupir
Laissant le réconfort de la lumière un souvenir
Les ténèbres embrassent la Nature
Envolé la douce chaleur, brise glacial, dure

Elle marche sereine dans les grands champs
Sur son passage tout en fauchant
Les corps meurent, la blondeur des blés
Les âmes pleurent, fléchi sous sa robe de jais
D'un voile noir recouvert
Tranché par les larmes, la lame, l'air

Tombé dans les âbimes épaisses, nuage
La fumée s'élève, piquante à travers les âges
Un sourire se dessine, dents blanches ivoire
Rire lourd, regard d'extase chaque soir
Jouissance suprême, elle ferme les yeux
Ne comtemple plus l'oeuvre des dieux
Son oeuvre. Son accomplissement. Sa fierté.

Des champs de morts, marée de sang
Elle marche en reine, d'un pas triomphant
Retourne mourrir une nuit, encore une fois
L'aube perce, lève le voile, ramène la foi



mon premier loup-garou que j'ai recopier je precise ^^

Revenir en haut Aller en bas
Vorgon de la Rosa
Erudit vampire
Erudit vampire


Nombre de messages : 1447
Age : 32
Localisation : Absent de VDN
Date d'inscription : 03/05/2005

MessageSujet: Re: Vos textes   Mar 01 Mai 2007, 20:47

Je déplace vers la partie à savoir les textes des forumeurs!

Edit j'ai pas les droits!

http://vampiredarknews.forumactif.com/AUBERGE-DES-IMMORTELS-c2/Litterature-f18/Vos-textes-t277-75.htm

C'est ici pour les poêmes!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vorgon de la Rosa
Erudit vampire
Erudit vampire


Nombre de messages : 1447
Age : 32
Localisation : Absent de VDN
Date d'inscription : 03/05/2005

MessageSujet: Re: Vos textes   Mar 01 Mai 2007, 20:50

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stavroguine Oulianov
Primogene Malkavien
Primogene Malkavien


Nombre de messages : 1775
Age : 27
Localisation : Cité de verre
Famille :
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Vos textes   Mer 02 Mai 2007, 01:54

Petit récit craché durant une nuit...


Les Pâmoisons d'Icare (Non-sens d'un jour)

De blafards félins parsemaient les dunes de sable blanc, regroupés en de sombres grappes de miaulements et de léchages appliqués. D'autres, plus hypocondriaques, s’étaient rapprochés de l’oasis vermeil et observaient maintenant les grenouilles qui y vivaient. Ceux-ci, au contraire de leurs frères, possédaient de blanches pupilles qui contrastaient avec la noirceur de leurs pelages.

Les chats névrosés, perchés dans les palmiers, épiaient la scène avec mélancolie. Certains se mordaient les pattes, gueules roses contre poil gris. Une ombre passa au-dessus de l’assemblée, attirant les regards paresseux des fauves. Le volatile, un grotesque vautour aux airs de vaudeville, se posa sur un des arbres. Les névropathes lui portèrent une attention passagère avant de s’intéresser aux captivants mouvements de leurs queues.

Le charognard resta immobile durant quelques minutes et, systématique, faucha un des matous d’un savant coup de bec. Et il s’envola, laissant la stupéfaction écarquiller les yeux blancs de quelques-uns d’entre eux. Ils tentèrent de se recueillir à force de regard et de clins d’œil, mais n’y arrivèrent pas, ne comprenant pas réellement le sens profond de ce qui venait de survenir.

En soirée, une pluie de chapeaux déferla autour du point d’eau. Cette fois-ci, il n’y avait eu que des chapeaux melons. Ils jouèrent à cache-cache durant plusieurs semaines et finirent par se lasser des courbes des couvre-chefs. Ils les dévorèrent avec appétit.

Un air froid avait commencé à emplir le vide du désert, si bien que tous les félins, mis à part les éternels haut-perchés, avaient trouvé utile de se regrouper pour se réchauffer. Le vent ne devait rien pardonner.

À mesure que l’atmosphère se frigorifiait, les miaulements s’étouffaient. Cinq jours passèrent et aucun des chats ne survécut à ce grand gel. Les petits corps rigides des gris félins allèrent se fracasser sur le sable, se scindant à la façon des tirelires porcines en temps d’accalmie financière.

_________________
Non.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shinigami-mélody
Citoyen vampire
Citoyen vampire


Nombre de messages : 487
Age : 27
Localisation : Quelque part dans la nuit noire, comme mon âme
Famille :
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: Vos textes   Ven 04 Mai 2007, 15:37

Ahhhhhh! ok ok merci hakim What a Face donc je le remet ici



Qui ne connait pas cette créature
Qui est née de nos blessures
Elle nous dévore petit à petit
De l'interieur et nous détruit

Toi qui connais la souffrance
Je te dit un jour viendra la délivrance
Ne gardes pas tout au fond de toi
Ou au final c'est ton âme que tu broies

Parles en et délivres toi
De ce monstre qui s'empare de toi
Te chuchote des idée malsaines
"Tues toi pour arréter ta peine"

Il ne faut pas l'écouter
Il ne faut pas suivre son idée
Vis ta vie et bats toi
Aussi longtemps que tu le pourras
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Minaults
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé


Nombre de messages : 133
Age : 31
Famille :
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Pensée d'un Vampire   Ven 20 Juil 2007, 14:05

Amour noctunre

Je suis là tapis dans l’ombre, à te regarder, à t’admirer.
Toi tu ne peux me voir car tes yeux sont fermés,
Tu dois surement rêver à un monde meilleur,
Un monde ou tu aurais confiance en toi,
Un monde ou tu pourrais enfin sourire.
Il fait nuit et je suis toujours là à t’observer,
Je veux savourer ce moment, je veux savourer chaque moment que je passe avec toi.
Car tu es celle que j’ai choisit, celle que je désire au plus profond de moi.
Tu ne le sais pas, mais je t’aime et te veux.
Tu ne le sais pas mais cette nuit sera la tienne,
Celle dont tu as toujours rêvé, celle ou tu te sentirais aimé.
Il est l’heure pour toi de rejoindre ce monde que tu as tant désiré,
Il est tant d’accomplir ta destiné.
Je te regarde une dernière fois, te caresse la peau
Et te réveilles, pour te dévoiler ce que je suis et accomplir ce pourquoi je suis venu a toi
Tu te débats, tu ne veux pas, mais tu n’as plus le choix,
Car c’est toi que j’ai choisit,
Tu es ma proie, tu es mon amour de cette nuit,
Tu es celle dont le sang me permettra de vivre une nuit de plus.
Femmes et enfants seront mes muses pour l’éternité.


Seth Minaults
Seithen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Minaults
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé


Nombre de messages : 133
Age : 31
Famille :
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Vos textes   Ven 20 Juil 2007, 14:07

Ma folie, ma famille

Une nouvelle aire humaine approche ! Une aire qui fera de moi leur maitre, leur guide !
Vous pouvez, appeler cela une secte, hommes de foi ! Moi je vois cela comme une famille. Une famille dont je serais le protecteur, tel un berger protégeant ses brebis. N’est-ce pas l’image que donne Jésus de sa relation d’amour avec les humains ?
Vous, pauvres humains seuls et désemparé par le monde qui vous entoure, je vous redonnerez le goût de vivre, je vous ferais découvrir l’art de vivre ! Vous qui souffrez et qui cherchez une lumière dans les ténèbres, je serais cette lumière. Laissez moi vous montrez la chaleur de mon corps et la bonté de mon cœur.
Je veux être l’objet de désir et de rêve de tous ces humains si beau et si fragile. Je veux être celui qu’ils aimeront celui qu’ils adoreront ! Je serais leur idole, une sorte de dieu ! Je serais cet objet de culte qu’ils désirent tant, et ils seront prêts à se damner pour me voir. Je veux les sentir me supplier ! Je veux les entendre m’appeler a l’aide, me demandant le pardon et le soutient qu’ils ont toujours rêvés.
Je vais leur apprendre à aimer la vie, apprendre à aimer ma vie !
Je ne suis pas fou ! Non ! Je suis seulement un grand passionné. Malgré mon jeune âge, mon amour pour moi et ces humains dépasse l’entendement.
Aimez-moi ! Et je vous le rendrais à ma façon….
Obéissez moi et je vous protégerais…


Seth Minaults
Seithen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lou
Crocs de lait
Crocs de lait


Nombre de messages : 4
Age : 27
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: Vos textes   Ven 20 Juil 2007, 18:39

vus que tout le monde met ses poèmes je vais metre un de mes poèmes, mais mon prof était trop un bitch allor elle ne m'a mis que 74%


Les anges déchus

Du paradis ils partirent pris par le mépris
Du dieu vengeur qui les terrorisaient de peur
De l’enfer, dieu chassa les démons aux profondeurs
Par miséricorde dieu les bannis du Paradis

De la vie, l’homme ne trouvant pas réponses aux mystères
Leur dieu invisible leurs donna la Bible
Des réponses de la Bible, ils trouvèrent tangibles
Ils devraient suivre le droit chemin, que leurs enseignèrent le père

En enfer, loin du père, ils s’exaspèrent de ce maléfice
À l’intérieur de leurs abysses ça ne sent le ''christ''
Les Démons, En observant les humains Égoïstes et ''KKKapitalistes''
Voient, dieu leur donnée son fils unique en sacrifice

Dans la haine, l’envie, la jalousie et la rancœur
Blesser dans l’honneur, un couteau planté au cœur,
Les anges déchus ne resteront pas dans leur noirceur
Car les démons n’ont plus peur du seigneur

De leurs profondeurs, ils s’assurent que l’homme soit pêcheur…
Blasphémateur, violeur, voleur, menteur,
Manipulateur, malfaiteur, tueur
Tricheur, destructeur et profanateur

Pour qu’à leur mort ils brûlent dans le feu éternel!!!Jusqu’à la Fin des temps …


Jean-louis Damian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
senhal
Vampire Littéraire
Vampire Littéraire


Nombre de messages : 2991
Age : 34
Localisation : Villeurbanne
Famille :
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: Re: Vos textes   Ven 20 Juil 2007, 19:30

Seth, tes 2 poèmes apparaissent en page 6 de ce sujet, je pensais que tu avais vu ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heksen.fr/
Seth Minaults
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé


Nombre de messages : 133
Age : 31
Famille :
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Vos textes   Ven 20 Juil 2007, 19:32

aille je suis vraimment dsl c'est deuxieme gaffes ^^ je vais commencer a m'en vouloir^^
mais j'avais pas eut de message donc je me suis dit en voyant le topic vos textes^^que les miens avaient été supr.
je m'escuse encore et merci pour le changement ;)

EDIT Senhal : mais il n'y a pas de souci, j'aurais dû te prévenir (et puis on ne mange personne hein ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louvella
Goule
Goule


Nombre de messages : 18
Age : 36
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Vos textes   Sam 21 Juil 2007, 09:32

Modeste contribution...

La faille

Somnambule éveillée - Au bord de la lumière.
Et la brûlure des sens embués et taris.
Fil du vide et absence, je déambule encore.
Mais qui retient ma chute ?

Pieds et poings liés –Au bord la vie…
Et la froide étreinte des lianes sur mon esprit
Ensablé. Le long des abysses, je respire encore.
Mais qui retient mon souffle ?

Douce créature sauvage tapie dans mon ombre,
Tends cette main tremblante au monde.
L’énigme se révèle du fond du désespoir
Je te découvre enfin soulevant le voile noir.

Au bord des milliers de gouffres que l’on a frôlés,
Tu m’aimais malgré moi, me hantais, me sauvais.
Laisse moi t’apprivoiser, remonte à la surface
Toi mon âme apeurée - siamoise diaphane,
Suffocante et blême...

Je te rends la lumière et la douceur des larmes.


Dernière édition par le Dim 22 Juil 2007, 09:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.louvella.over-blog.com
Seth Minaults
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé


Nombre de messages : 133
Age : 31
Famille :
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Vos textes   Sam 21 Juil 2007, 09:49

Bonne chance si vous lisez tout :)


CANNIBAL SPIRIT


Qui ne s’est jamais demandé au moins une fois dans sa vie ce qui se passait dans la tête d’un tueur en série ?
Je vais vous conter l’histoire de la naissance de l’un deux…

Voyez-vous toutes personnes à une enfance différentes ; la sienne fut tout ce qu’il y avait de plus normal. Cependant en grandissant, il se perdit dans un monde où il ne contrôlait plus rien.
C’est lors de sa dix-huitième année que tout bascula. Ce jeune homme vivait comme tout le monde, le matin il se levait pour aller au lycée, puis rentrait le soir comme tout adolescents de son age. Mais aussitôt dans sa chambre, il sombrait dans son monde remplit de ténèbre. Il cherchait désespérément la lumière qui le ferait sortir de cette folie, mais plus il cherchait, plus les ténèbres l’envahissaient. Il était prêt a tout pour cela, même aux trucs les plus stupides. Il vendit même son âme, dans l’unique espoir d’atteindre la lumière qui permettrait de combler le vide qui grandissait en lui, mais aucune réponse. Toutes les nuits il faisait le même rêve où il se voyait se sourire à lui-même, la bouche sanguinolente. Le jour il ne suivait même plus les cours tellement il était obsédé par son rêve. Un jour il tomba sur un article racontant que certaines anciennes peuplades mangeaient leurs semblables pour absorber leurs puissances. Il comprit comment il pourrait trouver la lumière. Plus les jours et les semaines passaient plus il s’enfermait, seul, dans sa chambre, dans son univers. Le jours qui n’aurait jamais du arriver, arriva ! Il vit dans sa rue une jeune fille aux yeux émeraude, son regard reflétait l’innocence même. Il vit pour la première fois la lumière et sut que c’est elle qui le sauverait.
Depuis cette rencontre, il n’eut qu’une obsession : la revoir et la posséder !
Par je ne sais quel miracle, il la revit et sans hésiter il lui demanda son nom et son numéro. Elle s’appelait ________. Ah ! Douce ________ tu as été bien naïve d’être séduite par lui. Plus les jours passait plus il apprit à la connaître mais la lumière qui l’enveloppait disparaissait peu à peu. Il devait faire vite, sinon tout espoirs d’être sauvé serait perdus à jamais. Il voulait faire cela un soir. Ce jour venu il l’invita en boite de nuit espérant rentrer dans une sorte d’extase … Ils dansèrent longtemps collé l’un a l’autre. L’excitation montait en eux, les rendant encore plus désirable. Une fois sorti, il l’invita dans son appartement, où il était sur qu’ils seraient tranquilles. Elle ne pu résister à son invitation et le suivit jusqu’à chez lui. Une fois bien installé, il l’embrassa tendrement, elle répondit, bien sur, à son baisé, puis leurs corps s’unir…Il la posséda toute la nuit, mais la lumière ne venait toujours pas. Et c’est là que tout bascula. Les ténèbres l’envahir d’un coup et il eut un flash où il vit son double lui sourire en lui montrant les ciseaux sur la table de nuit. Comment ils sont arrivés ici, je ne sais pas mais ils étaient belle et bien la ! A ce moment précis, il sut ce qu’il lui restait à faire. Elle somnolait paisiblement. Il saisit les ciseaux, puis approcha ses lèvres des siennes, ce qui la fit sourire. Sans qu’elle puisse comprendre ce qui lui arriva, il lui trancha la gorge, faisant gicler le sang sur son visage et son corps. Il sentit la lumière s’approcher de lui. Il sentait maintenant l’extase de sa souffrance et voulut que jamais cela ne s’arrête. Il repensa à l’article qu’il avait lu…
Pour immortaliser ce moment il découpa la joue de l’innocente et la fit cuir dans son plus beau plat. Il dégusta chaque bouchée avec la même satisfaction. Ce fut pour lui le nirvana ! Un halo de lumière l’entourait, il se sentait bien.
Mais quelques jours plus tard, les ténèbres l’envahirent à nouveaux. Et il comprit qu’il était maudit…Il comprit qu’il devrait à chaque fois recommencer ses actes pour pouvoir ressentir en lui la chaleur de cette jeune fille qui portait en elle la lumière.

Les gens ont toujours eut peur de ceux qui ressemblent aux grands méchants, ceux qui ne mettent pas à l’aise. Inquiétez-vous plutôt du gentil qui vous met facilement en confiance…Le bel inconnu qui vous sourit du coin de la rue. Quand vous y repenserez demain, sur le chemin du travail, vous regarderez peut être les gens différemment. Qui sait, il est peut-être assit à coté de vous en ce moment même…

†…Femmes et enfants seront ses Muses pour l’éternité…†


Dernière édition par le Sam 21 Juil 2007, 09:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Minaults
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé


Nombre de messages : 133
Age : 31
Famille :
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Vos textes   Sam 21 Juil 2007, 09:50

voila la deuxieme histoire



Un jour une nuit



Le jour où j’ai vraiment compris ce qui m’arrivait, il était déjà trop tard.
On m’avait pourtant prévenu. « Tu caches quelque chose », « Pourquoi fais-tu ça ? »
« Tu es si froid aujourd’hui », toutes ces phrases m’ont été dites pour me faire réagir, et je n’ai rien fait. Je me suis regardé perdre le contrôle, je l’ai regardé prendre petit à petit le dessus ; il avait l’air gentil… il est gentil, j’en suis sûr ! Je le vois quand il me sourit, il ne me fera jamais de mal. Trouver un accord, je dirais plutôt un pacte de sang permettant de nous départager, car quand on est deux il faut un terrain d’entente. Moi le jour et lui la nuit. Et c’est comme ça qu’il entra dans ma vie. Cet être fascinant chamboula toute mes habitudes pour en mettre des plus étranges encore, mais je les acceptais. Avais-je le choix ?

« Aujourd’hui, je voudrais prendre ta place »
« Mais pourquoi ? Moi le jour et toi la nuit, on était d’accord »
« Oui, mais laisse moi la journée et la nuit juste pour voir, comme ça tu pourras te reposer ! »
« Bon, d’accord. Je ne peux rien te refuser à toi ! »
« Bon alors, à demain. »
« Oui, à demain. »

Toute une journée de repos, c’est le rêve. Je dormais mais je pouvais surveiller, sans un mot, ce qu’il faisait de cette journée. Une seule journée ! Et il a fait cela ! Je ne préfère pas imaginer ce qu’il pourrait faire au bout d’une semaine, lorsqu’on aura échangé les rôles. Pourquoi je rigole ? Pourquoi suis-je bien à le voir faire ? Est-ce que je n’ai jamais eut son aisance ? Je ne sais pas, c’est comme s’il faisait parti de moi maintenant, je ne sais ce que je pourrai faire s’il n’était plus là.

Il me parle souvent, me murmure des projets que je ne pourrais répéter, mais dont j’attends l’arrivée avec impatience… mais je ne dois pas dire cela ! C’est immonde ! C’est inhumain ! C’est à son image !
Mais qu’est ce que je dis ! Si c’est ce que lui pense, cela ne peut être mal. Il m’a dit que ce serait un jeu formidable. Il commencera, pour me montrer, puis je prendrais le relais. J’aime beaucoup jouer ! Cela sera sûrement amusant. Je sens déjà des sensations d’ivresse monter en moi, comme une décharge de froid, qui vous fait dresser tous les poils de votre peau, la chair de poule, sans avoir peur. C’est agréable.

« Que dis-tu sur moi ? »
« Que du bien, j’essaie d’expliquer que plus le temps passe, plus je te ressemble »
« Oui, tu as raison, bientôt on pourra nous confondre, haha ! »
« Je ne comprend pas pourquoi mes amis me disaient de ne pas t’écouter, que tu ne devais pas exister à mes yeux ! Alors que je m’amuse avec toi, beaucoup plus que lorsque j’étais seul. »
« Ils devaient envier notre amitié, la jalousie est un vilain défaut qu’on peut leurs pardonner, ils ne savent pas qu’à nous deux, nous sommes comme invincibles et unis, et que si l’un de nous disparaît, ce sera trop dur à supporter pour l’autre. »
« Oui je pense comme toi ! »


Je pense comme lui ? C’est vrai ! Et il pense comme moi, on devrait tous connaître ce genre d’amitié, car c’est génial d’avoir quelqu’un avec qui on s’entend aussi bien et avec qui on peut s’amuser.

Tiens ! Quelqu’un tape à la porte de ma chambre.

« C’est qui ? »
« Ce doit être ta mère »
« Oui je pense, ce doit être pour mettre la table.
Entre maman, qu’est-ce que tu veux ? »

«Je m’inquiète vraiment ! Il faut qu’on discute ! »
« Pourquoi ? Ne me dis pas que c’est encore pour le travail ! »
« Non ! »
« Mais dis moi ? Pourquoi tu pleures ? Tu appelais qui tout à l’heure ? »
« Mon chéri, tu es seul ! »

J’ai compris trop tard….


†..Seithen..†


Dernière édition par le Sam 21 Juil 2007, 09:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Minaults
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé


Nombre de messages : 133
Age : 31
Famille :
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Vos textes   Sam 21 Juil 2007, 09:51

Désespoir nocturne

Plus de nouvelle...Plus de vie, il ne me reste plus que la sensation de ton souffle chaud le long de mon dos...Seul si seul ta présence a disparue, je suis seul sur le même chemin ou jadis nous marchions cote a cote, maintenant la nuit est tombée toi tu es partie et moi je suis toujours là, seul face a mon désespoir et a ma folie grandissante...Ou es tu? Que fais tu?? Deux questions où comme seul réponse, le bruit du vent glissant le long de mon corps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stavroguine Oulianov
Primogene Malkavien
Primogene Malkavien


Nombre de messages : 1775
Age : 27
Localisation : Cité de verre
Famille :
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Vos textes   Dim 22 Juil 2007, 06:08

Ah... Les joies de la dépendance affective...
De l'affection dépendante.
De l'infection latente.
De l'attente infectieuse.
De l'infecte transe.
De l'intense démence.
De l'intension décisive.
De la tention métrique.
De l'attention fatidique.

Du geste qui fait couler,
Qui fait rouler
La tête du condamné.
L'esprit du damné.

À un moment donné,
Le coeur s'est dilué dans l'erroné.
La contine de la guillotine;
Une la(r)me bien fine.

Bon, bien... Je viens de l'écrire. Là. Las.
Une sorte de réponse au "Désespoir nocturne".
Non pas que ce soit touchant, ce truc...
Mais plutôt que : "Petit(e), il existe des synonymes."
Et aussi: "Crée moins et synthétise plus. Sinon, t'as plus rien à dire et ça se traîne."

C'est plutôt mauvais donc crachez si vous le désirez.
(Je ne vais pas être offensé.)
Sinon, bien, amusez-vous et ignorez.

_________________
Non.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louvella
Goule
Goule


Nombre de messages : 18
Age : 36
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Vos textes   Mar 24 Juil 2007, 13:22

Innocence ou White Rose

De retour au jardin de l’éternel rêve,
Si candide et fragile, voici celle que je suis.
Mais je t’en prie ne viens pas
Me cueillir ;
Il se peut que je meure si tu veux me saisir.

Trop de fois j’ai vu sacrifiées
Ces belles fleurs aux pétales rouge sang.
Je t’en prie ne laisse pas un tel aveuglement
Colorer et souiller le sein de ma corolle.
Comme ces amants mythiques qui, pour l’éternité,
Teintèrent les mûres blanches
Du jet violent de leur folle passion.

Pauvres fous possédés qui s’abreuvent d’un nectar
Empoisonné.
Tous succombent et de leurs peaux fanées
Ne restent que ces tiges décharnées,
Ces belles fleurs retournées à l’humus
Que j’ai vu se flétrir et que j’ai vu saigner.

Si candide et fragile, je voudrais conserver
Ma douce blancheur, ma teinte immaculée.
Dans ce monde onirique où rien ne peut troubler
Un coeur aussi fragile et si démesuré,
Laisse moi demeurer dans cette pureté craintive.
De retour au jardin sur l’éternelle rive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.louvella.over-blog.com
ptitediabless
Vampire assoiffé
Vampire assoiffé


Nombre de messages : 266
Age : 31
Localisation : dans les abysses le plus profondes des Enfers
Famille :
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Petit poème d'inspiration ténèbreuse   Lun 06 Aoû 2007, 15:42

Noir dessein qui m'attend,pourquoi t'en prend tu donc à une enfant?
N'ais je pas assez souffert,devrais je le faire une vie entière?
L'Espoir m' a nouveau quitter,je ne veux plus me relever.
L'appel des ténèbres est si plaisant,tout n'est plus qu'une question de temps.
Prenez garde Anges Déchus car voici l'heure de ma venue.
Séduite par l'un des Vôtres,il est temps pour moi de payer mes fautes en devenant l'une de vos Apôtres.
Le Désespoir,doux nom de mon étendard.
Me voici venue a vous,angélique victoire!
Le côté obscur prend le dessus à coup sûr sion laisse transparaître ses blessures.
Doux poison qu'est l'Amour,me guidera tu en en Enfer sans détours?
Douces substances illicites aidez moi à prendre la fuite.
Je ne sais faire face à cette réalité qui chaque jour tente de me rattraper,laissez moi donc sombrer!
Mon Ame est noire et ce depuis ton départ,Anges Déchus nous sommes et rien ne changera la Donne.
Je t'accompagne en enfer,ensemble ou pas face à ce calvaire.


Dernière édition par le Mar 07 Aoû 2007, 15:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos textes   Aujourd'hui à 06:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos textes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Transferts de textes
» Textes en ligne en italien.
» Souvenirs, émotions, beaux textes.....
» Vos compos, vos textes sont les bienvenues
» Une possibilité d'éditer ses textes *

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de discussion de la ville des vampires :: AUBERGE DES IMMORTELS :: Littérature Vampirique-
Sauter vers: